Zénith Paris la Villette PDF

Zénith Paris la Villette PDF abattoirs de la Villette, également appelé marché aux bestiaux de la Villette, étaient de célèbres abattoirs parisiens et un haut lieu de la culture alimentaire parisienne au même titre que les Halles de Paris. Programme de la Cavalcade du Bœuf Gras 1908, avec envol de ballons depuis les abattoirs de la Villette.


1984. Au nord de Paris se dresse depuis peu une immense toile sous laquelle se précipiteront bientôt des milliers de gens issus de toutes les tribus. Rocker, punk, rasta, rappeurs… tous auront ce gigantesque chapiteau pour point de ralliement. Le Zénith a fait cela. Offrant à un pays mélomane et hétéroclite la salle de concert grand format dont il manquait. Trente ans plus tard, non seulement la structure provisoire est toujours là… mais elle s’est multipliée. La France entière danse et chante au son de ses Zénith. Au-delà de la salle, il y a l’utopie d’une onde meilleure, l’idée que le plaisir musical est à prendre très au sérieux.
Cet ouvrage raconte cela à travers des séquences, des impressions, des photos, des témoignages d’artistes et une révélation, une vraie : les pages des livres d’or que signent groupes, chanteurs et chanteuses au sortir de leur show.

Ce choix permet d’éloigner ces nouveaux abattoirs du centre ville. Les travaux commencent en 1860 et s’achèvent en 1867. Victor Baltard, assisté de Louis-Adolphe Janvier. Paris-Abattoirs, au nord du canal, au niveau des abattoirs proprement dit. En 1900, le Concours général agricole est organisé à la Villette.

Promenade du Bœuf Gras, qui n’était plus sorti depuis 1897 et qui est aussi la Fête des bouchers parisiens. En 1906, 1907 et 1908, à l’occasion de cette fête ont lieu des lancements de ballons depuis la place des Abattoirs, aux abattoirs de la Villette. En 1949, les abattoirs de la Villette sont jugés vétustes. Ce sont ses dernières sorties avant le début de la renaissance du Carnaval de Paris en 1993 et le défilé du Bœuf Gras de septembre 1998. La reconstruction des abattoirs de la Villette s’avère excessivement coûteuse et interminable. Elle s’interrompt finalement faute de crédits en 1967. C’est un scandale financier dénoncé dans un rapport du Sénat et baptisé par la presse  le scandale de la Villette .

L’ensemble des activités du site est supprimé à compter du 15 mars 1974. La structure en béton armé du projet inachevé de la grande salle des ventes des abattoirs a été partiellement conservée par l’architecte Adrien Fainsilber, pour construire la Cité des sciences et de l’industrie qui ouvre en 1986 et en occupe trois travées sur quatre. Villette occupait une superficie de 54 hectares. Rien ne subsiste des abattoirs proprement dit.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.