Une morale pour les aigles, une autre pour les pigeons PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. De 1977 à 1985, il travaille au ministère de la Justice à Paris. Montgolfier, déclare :  Si le Président de l’OM n’avait pas été Bernard Tapie, il ne serait une morale pour les aigles, une autre pour les pigeons PDF allé en prison.


En plus de trente-cinq ans d’une carrière judiciaire où il s’est souvent heurté à l’ordre établi, Éric de Montgolfier a eu tout le loisir de débusquer les mensonges des prédateurs de la démocratie qui tentent de nous courber sous leurs exigences de morale alors qu’eux-mêmes ne s’y plient pas. On se sentirait pigeon à moins…

Pressions du Pouvoir sur les magistrats, dossiers curieusement classés sans suite ou grâces surprenantes, traitements différents des affaires fiscales selon que vous êtes puissant ou misérable, influence ambiguë de la presse ligotée par ses annonceurs et ses connivences avec le monde politique, indélicatesses de certains avocats, enrichissement illégal de quelques notaires, aberrances de la législation sur les femmes, dévalorisation du travail dans les textes : oui, il s’agit de Justice ! Mais pas seulement de l’institution. Nous sommes tous concernés. Et parce que ce livre talentueux dont les anecdotes vécues soutiennent le discours respire l’intégrité, il donne à chacun de nous l’envie de s’y soumettre, pour être digne de l’exiger. Ceux qui seraient spontanément tentés d’adopter le plumage du pigeon comme une justification de leur passivité doivent se rappeler sans cesse que, plus qu’un droit, la citoyenneté est un devoir qui ne souffre pas de compromis.

Les faits ne le méritaient pas. Dominique Perben devient le nouveau garde des sceaux. Des doutes sur la sincérité de cette enquête sont relevés par la presse. Un journaliste commentera :  Le directeur des services judiciaires réussit toutefois l’exploit, en une heure, de ne pas prononcer une seule fois le terme franc-maçonnerie, pourtant au cœur des griefs faits au juge Renard. Pour la première fois de l’histoire de l’IGSJ, ce rapport, d’une centaine de pages, est publié sur le Net.

La majorité des journaux se focalise sur la conclusion :  Le maintien de M. Malgré la pression, le procureur décide de ne pas démissionner et reste en place. Mais le parquet lui-même réclame une relaxe le 18 décembre 2008. Le tribunal rend son jugement le 6 février 2009 en suivant l’avis du parquet. Le 26 juin 2009 à Bruxelles, il reçoit des mains de la princesse Astrid de Belgique le prix de la fondation du Forum de Crans-Montana. Il rédige régulièrement des chroniques pour le magazine Le Point.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.