Théâtre et pathétique au XVIIIe siècle : pour une esthétique de l’effet dramatique PDF

Portrait présumé de Madame de Tencin âgée d’après Joseph Aved. Après vingt-deux années passées de force au couvent, elle s’installe à Paris en 1711 et est introduite dans les milieux du pouvoir par ses liens avec le cardinal Dubois. D’abord essentiellement consacré à la politique et à la finance avec les spéculateurs de la banque de Law, ce salon devient à partir de 1733 un centre littéraire. Madame de Tencin a publié aussi avec succès quelques romans dont les Mémoires du comte de Comminge en 1735, Le Siège théâtre et pathétique au XVIIIe siècle : pour une esthétique de l’effet dramatique PDF Calais, nouvelle historique en 1739 et Les Malheurs de l’amour en 1747.


La vie publique de Claudine-Alexandrine Guérin de Tencin, baronne de Saint-Martin de l’Isle de Ré, est bien connue par les six biographies importantes qui lui ont été consacrées. Parlement du Dauphiné puis premier président au Sénat de Chambéry lors de l’occupation de la Savoie par la France. Sa mère est Louise de Buffévent. Le quadrisaïeul de la famille, Pierre Guérin, issu d’une famille travaillant la terre près de Gap, à Ceillac, était simple colporteur. La trentaine venue, il vint s’établir en 1520 à Romans dans le Dauphiné. S’étant enrichi, il put acquérir une terre à Monteux, prendre de moitié l’entreprise des péages par eau et par terre de Valence et de Mirmande et, ainsi, envoyer ses deux enfants, Pierre et Antoine, à l’Université.

Son fils, Henri-Antoine Guérin, en 1597, sauva une deuxième fois la ville en empêchant par une action héroïque qu’elle ne soit livrée, par des traîtres, au duc de Savoie. Le fils aîné de François Guérin, Antoine, devint conseiller au parlement de Grenoble puis premier président à Chambéry lors de l’occupation française. On voit bien, à la façon dont Il nous a traitées, que Dieu est un homme. Elle répugne cependant à la vie monacale et ce n’est que contrainte et forcée qu’elle se résout à prononcer ses vœux le 25 novembre 1698. Véridique ou non, l’accusation de Duclos, augure bien du courage et du caractère volontaire dont Mme de Tencin fera très tôt preuve pour s’opposer par tous les moyens tant à la tutelle parentale qu’aux coutumes du temps.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.