Tesla : L’éclair du génie PDF

Il est le fondateur de la première compagnie internationale de tesla : L’éclair du génie PDF. On apprit, par la suite, que le brevet qui a permis à Marconi d’obtenir un prix Nobel était en réalité l’œuvre de Nikola Tesla. Il fait ses études à Bologne dans le laboratoire d’Augusto Righi à Florence, à l’Institut Cavallero et plus tard, à Livourne. Baptisé selon le rite de l’Église catholique romaine, il est aussi membre de l’Église anglicane, au sein de laquelle il se marie, bien qu’il ait obtenu une annulation catholique de son mariage.


Tout sur sa vie, sa formation, ses inventions et ses penchants, son intelligente sensibilité… L’histoire de la science n’a pas toujours rendu l’hommage qu’ils méritaient à ses acteurs principaux. Au contraire, elle a souvent fait la part belle à des imposteurs, des opportunistes dénués de scrupules ou à de véritables plagiaires. Nikola Tesla a été l’un des plus grands inventeurs que le monde ait jamais connus. Nous lui devons l’énergie électrique – le courant alternatif en particulier – que nous utilisons tous les jours, mais aussi d’autres découvertes très nombreuses comme les ampoules fluorescentes (néon), la radio, la télévision, le radar, la turbine, les robots, les appareils électro-thérapeutiques, autant d’innovations qui ont trop souvent été attribuées aux stars des livres scolaires : Edison pour l’énergie électrique, Marconi pour la radio… Nombre de personnes connaissent vaguement ou ont entendu parler de sa carrière, pluridisciplinaire mais contrariée, et sa mémoire est aujourd’hui encore occultée, comme celle de tous les génies incompris.

En 1895, il fait des expériences sur les ondes découvertes par Heinrich Rudolf Hertz sept ans auparavant. Histoire de la science à Londres. En 1896, faute d’être suivi par ses compatriotes, il part pour l’Angleterre, poursuit ses expériences et dépose un premier brevet. Plaque commémorative sur la façade du siège de British Telecom à Londres, commémorant la première transmission sans fil publique réalisée par Marconi le 27 juillet 1896.

Avec l’aide de Dieu, qui met à disposition de l’humanité tant de forces mystérieuses, j’ai réussi à préparer cet instrument qui donnera aux fidèles du monde entier la consolation d’entendre la voix du Saint-Père. Le 20 juillet 1937 Marconi meurt à Rome d’une attaque cardiaque. Tesla, Lodge et de Stone, notamment le brevet no 645. L’antenne utilisée avait 34 m de long.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.