Tango – Etudes (6) PDF

This is a list of compositions by Tango – Etudes (6) PDF Stravinsky. 1921, arrangement of Trois pièces faciles and Cinq pièces faciles No. 1925, arrangement of Cinq pièces faciles Nos.


Support – Partition

  • Instrumentation – Flûte et Piano
  • Genre – Classique
  • Date de Parution – 2006
  • Nombre de pages – 44pp+12pp
  • Faun and Shepherdess, for mezzo-soprano and orchestra, Op. Two Melodies, for mezzo-soprano and piano, Op. Deux poèmes de Paul Verlaine, for baritone and piano, Op. 1954, arrangement of Quatre chants russes Nos.

    This is not a list of all piano rolls of Stravinsky’s music, but only of those the composer himself composed or re-wrote for player piano. Key Igor Stravinsky work found after 100 years ». Утерянные партии Погребальной песни Стравинского найдены в Санкт-Петербурге ». Archived from the original on 8 September 2015. 10, no 2, partition avec le doigté annoté par Chopin. Les Études de Chopin sont deux cahiers chacun de douze études pour le piano que le compositeur polonais Frédéric Chopin publia dans les années 1830 : le premier, l’opus 10, dédié  à son ami F.

    Le virtuose Vladimir Horowitz explique à propos des études de Chopin :  Pour moi, l’étude la plus difficile est celle en ut majeur, la première, op. Cette étude a pour but le travail des extensions de la main droite, celle-ci alternant très rapidement d’une position ouverte de la main à une position plus fermée. D’une écriture à la fois très simple et harmoniquement très virtuose, cette étude se joue dans la nuance forte. Cette étude a pour but le travail des doigts faibles de la main droite, le majeur, l’annulaire, et l’auriculaire. Cette étude réclame à la main droite la plus haute agilité, ses doigts faibles se chevauchant dans une position très inconfortable et surtout très inhabituelle pour effectuer ces chromatismes.

    C’est une étude avant tout mélodique. Elle implique un grand travail sur l’indépendance des doigts, chaque main devant jouer deux voix distinctes. Chaque main semble vouloir rattraper l’autre sans jamais y parvenir. Surnommée parfois  Sur les touches noires . En effet, durant toute la durée de la pièce, la main droite joue uniquement sur les touches noires, à l’exception d’une note faisant partie d’un accord à la 66ème mesure. C’est une étude très aérienne et scintillante.

    Cette étude, second morceau lent du cycle, demande une parfaite maitrise de la polyphonie avec un chant plein de gravité à la main droite accompagné d’un mouvement constant de doubles croches. C’est une étude avant tout consacrée à la maîtrise du legato. C’est une brillante toccata dont le but est d’obtenir la précision dans l’attaque des tierces et des sixtes et de maîtriser les notes répétées entre le pouce et l’index de la main droite. Cette étude est consacrée au passage du pouce. L’étude se termine en apogée sur des arpèges en fortissimo. Cette étude est utile pour travailler l’extension de la main gauche qui accompagne le chant haletant de la main droite. Cette étude requiert une agilité et une souplesse au niveau de la main, du poignet et du bras.

    Ce thème est posé sur une main gauche en arpèges brisés. Motion de la terre, dévorent les gens de cet âge. Soit le plus dur châtiment tourmenté les Français, que nous n’avons pas venu pour aider. Cette étude, probablement l’une des plus connues, est l’une des rares entièrement consacrée à la main gauche. Composées de 1832 à 1836, publiées en 1837, elles sont dédiées à la maîtresse de Liszt, la comtesse Marie d’Agoult. Parfois surnommée  Les abeilles , ou  Le baume .

    This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.