Témoignage PDF

La mission appartient à la nature même de l’Église. Annoncer la Parole de Dieu et en témoigner dans le monde sont essentiels pour chaque chrétien. En même temps, il est nécessaire de le faire en accord avec les principes de l’Évangile, avec un plein respect et témoignage PDF amour pour tous les êtres humains.


Dans ce recueil de poésies engagées, ancrées dans la réalité et dans l’Histoire, Armand Manoukian témoigne avec conviction, révolte et émotion des valeurs qui lui sont chères : l’injustice sociale, la misère, l’enfance, l’amitié, l’amour, l’adoption, la mort, la mémoire, la nostalgie, les souvenirs, les guerres, les génocides… En représentant ses idées par des images concrètes parfois chocs, il parvient à toucher la sensibilité du lecteur et l’amène à une prise de conscience de la brutalité de notre monde moderne.

Le but de ce document est d’encourager les Églises, les Conseils des Églises et les organismes missionnaires à réfléchir à leurs pratiques actuelles et à utiliser les recommandations de ce document afin de préparer, là où cela s’avère utile, leurs propres directives sur le témoignage et la mission auprès des membres des différentes religions et auprès de ceux qui ne professent aucune religion particulière. UNE BASE POUR LE TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN1. Le témoignage chrétien est toujours un partage de Son témoignage, qui prend la forme de l’annonce du Royaume, du service du prochain et du don total de soi, même si cela doit conduire à la croix. Comme le Père a envoyé le Fils dans la puissance de l’Esprit Saint ainsi, ceux qui croient, sont envoyés en mission afin de témoigner en paroles et en actes de l’amour du Dieu-Trinité. L’exemple et l’enseignement de Jésus-Christ et de la primitive Église doivent servir de guide à la mission chrétienne. Si des chrétiens s’engagent dans des manières de vivre la mission en ayant recours à des méthodes inadéquates, en utilisant la supercherie et des moyens coercitifs, ils trahissent l’Évangile et peuvent causer des souffrances aux autres. Actes de service et de justice.

Les actes de service tels que l’éducation, les soins de santé, le secours et les actes de justice et de plaidoyer sont partie intégrale du témoignage de l’Évangile. Discernement dans le ministère de guérison. En tant que partie intégrante de leur témoignage rendu à l’Évangile, les chrétiens exercent des ministères de guérison. Ils son appelés à exercer un discernement lorsqu’ils effectuent ces ministères, dans le respect absolu de la dignité humaine, s’assurant que la vulnérabilité des personnes et leur besoin de guérison ne sont pas exploités. Les chrétiens sont appelés à rejeter toutes formes de violence, y compris psychologique ou sociale, et tout abus de pouvoir dans leur témoignage. Ils rejettent également la violence, la discrimination injuste ou la répression par n’importe quelle autorité religieuse ou séculière, y compris la violation ou la destruction des lieux de culte, des symboles sacrés ou des textes. Ainsi, tous les êtres humains sont égaux en droits et en responsabilités.

Les chrétiens sont appelés à s’engager à œuvrer auprès de tous les hommes en faveur du respect mutuel, de la promotion de la justice, de la paix et du bien commun. La coopération interreligieuse est une dimension essentielle d’un tel engagement. Les chrétiens reconnaissent que l’Évangile à la fois interpelle et enrichit les cultures. Même lorsque l’Évangile met en cause certains aspects des cultures, les chrétiens sont appelés à respecter toutes les personnes. Les chrétiens sont appelés également à discerner les éléments de leurs propres cultures mis en cause par l’Évangile. Tout commentaire ou approche critique devrait avoir lieu dans un esprit de respect mutuel, en veillant à ne pas rendre de faux témoignage à propos des autres religions.

Les chrétiens doivent reconnaître que tout changement de religion est un pas décisif qui doit être accompagné d’un temps suffisant pour y réfléchir et s’y préparer de manière ajustée, dans un parcours qui garantisse la pleine liberté individuelle. Les chrétiens devraient continuer à construire des relations de respect et de confiance avec les personnes de différentes religions de manière à faciliter compréhension mutuelle plus profonde, réconciliation et coopération au bien commun. Dans la mesure du possible, ceci devrait se faire de manière œcuménique et en consultation avec des représentants d’autres religions. Construisent des rapports de respect et de confiance avec les personnes de toutes les religions, en particulier aux niveaux institutionnels entre Eglises et autres communautés religieuses, s’engageant dans un dialogue interreligieux continu comme faisant partie de leur engagement chrétien. Encouragent les chrétiens à renforcer leur propre identité et foi religieuses, tout en approfondissant leur connaissance et leur compréhension des différentes religions, et de le faire en prenant aussi en considération les perspectives de ceux qui adhérent à ces religions. Les chrétiens devraient éviter de mal présenter les croyances et les pratiques des personnes des différentes religions. Coopèrent avec les autres communautés religieuses en s’engageant dans le plaidoyer interreligieux en faveur de la justice et du bien commun et, dans la mesure du possible, en adoptant ensemble une attitude de solidarité à l’égard des personnes qui sont dans des situations de conflit.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.