Sur le sentier des douaniers de la côte d’Emeraude PDF

Nous sommes à votre disposition si vous souhaitez passer d’inoubliables vacances dans notre camping. 3 étoiles dans les cÔtes d’armor en bord de mer En bordure d’une grande plage de sable fin, notre camping des Côtes d’Armor sur le sentier des douaniers de la côte d’Emeraude PDF entouré de collines verdoyantes et offre une vue exceptionnelle sur la mer. Vous y serez au calme et en harmonie avec la nature !


Erquy et son charmant port de pêche, les falaises de grès rose et la lande sauvage jusqu’au Cap Fréhel et le Fort La Latte. Verdelet qui abrite de nombreuses espèces d’oiseaux, vous serez séduits par la station balnéaire de Pléneuf-Val-André et le port de Dahouët. La Mer, la Plage, la Nature, le Calme, alors n’hésitez pas et à bientôt ! Sur plus de cent tours construites sur les côtes de Corse, environ 91 restent encore visibles, en plus ou moins bon état de conservation, 67 étant encore debout. Une bonne vingtaine ceinturent le rivage du Cap Corse. C’est à la domination génoise, sous l’impulsion de l’OFFICE DE SAINT GEORGES que la CORSE doit l’aménagement sur son littoral des célèbres tours de guet.

Ces édifices, construites au cours du XVIe siècle, avaient pour rôle essentiel de signaler l’incursion de pirates barbaresques qui régnaient alors en maîtres en Méditerranée, se livrant à des prises de navires et à des razzias de villages côtiers, emmenant leurs habitants en esclavage. Implantées en des points stratégiques, les tours se trouvaient en vue l’une de l’autre, en sorte qu’en y allumant un feu, chaque tour signalait à ses voisines toute présence suspecte, l’alerte étant ainsi rapidement relayée de tour en tour par nos valeureux torregiani . Le rivage du Cap Corse en reste le témoin par les vestiges de ses nombreuses tours littorales, certaines remarquablement conservées ou rénovées, d’autres malheureusement en état de ruine. La plupart des tours génoises de guet du littoral en Corse sont de forme ronde, en construction en pierres avec jointoiement au mortier à la chaux, de 5 à 8 mètres de diamètre et 10 à 18 mètres de hauteur, appelées à abriter 2 à 3 gardiens.

Les constructions de forme carrées ou rectangulaires correspondaient à des ouvrages de plus grande importance, appelées à recevoir une garnison plus importante. La forme ronde adoptée pour les tours de guet présente la caractéristique d’être moins exposées aux tirs des boulets de canon, qui ricochent sur la parois si leur impact n’atteint pas précisément l’axe centrale de la tour. La forme ronde s’avère également plus résistante aux impacts des boulets du fait de l’effet de voute. Les tours sont construites sur un soubassement abritant la plus souvent une citerne d’eau. Selon leur importance, elles comportent une ou deux salles juxtaposées. La salle supérieure communique par une simple trappe avec la terrasse de guet. De même dans le cas de deux salles elles communiquent entre elles par une simple trappe.

L’accès se situe au niveau de la salle inférieur par une ouverture équipée d’une porte. Les murs d’une épaisseur de plus de 2 mètres au soubassement atteignent 1 à 1,20 mètre au sommet. Il en résulte que les dimensions des salles intérieures s’en trouvent réduites entre 3 à 4 mètres de diamètre. La terrasse de guet est souvent équipée d’une guardiole, sorte de guérite en maçonnerie destinée à s’abriter des intempéries et des projectiles.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.