Stimulation cérébrale blues PDF

La découverte de la pénicilline et les campagnes de vaccination massive rendirent cette approche moins prometteuse et elle finit stimulation cérébrale blues PDF par tomber dans l’oubli. Ce n’est qu’en 1984 que l’utilisation de la luminothérapie en psychiatrie clinique fit sa première apparition pour soigner la dépression saisonnière. Cette découverte est faite par Norman E.


1999. Une nouvelle technologie permettant de décrypter les pensées est développée en secret dans un petit hôpital anglais. Menée par un jeune étudiant en médecine n’ayant foi qu’en son intuition et son cobaye – son meilleur et seul ami -, l’opération est vite récupérée par l’armée. En échange de fonds indispensables, elle place à la tête du groupe de recherche un militaire ivre de pouvoir. Très vite, la santé et la vie du cobaye ne vont devenir qu’accessoires tandis que la conquête du cerveau humain tourne au jeu du chat et de la souris.

Mais malgré des résultats spectaculaires, la reconnaissance de cette technique fut extrêmement longue, au point de décourager certains chercheurs. C’est une honte qu’un si grand nombre de personnes ne puissent avoir accès à la luminothérapie, cela, uniquement parce que les médecins ne connaissent pas ce traitement . Ceci expliquant la fatigue durant la journée. De plus, il y a une  reprogrammation  de l’horloge biologique permettant une sécrétion normale de la mélatonine la nuit en fonction des phases du sommeil. Par son inhibition de la sécrétion de mélatonine, la lumière permet un réveil amélioré et une meilleure vigilance. Habituellement, une lampe au mercure est utilisée mais d’autres technologies existent.

Jusqu’à maintenant, seules les études chez les animaux ont pu montrer un tel effet. Il est cependant plus prudent d’utiliser les lampes de luminothérapie qui ont prouvé leurs effets et qui sont utilisées depuis plus de 20 ans sans dommage à long terme. La chaleur dégagée par une lampe à lumière blanche est la même que celle d’une lampe ordinaire. Lorsqu’on utilise un tel appareil, plus la quantité de lux est élevée, moins le traitement est long. Par exemple, il faut s’exposer 30 minutes avec une lampe qui émet 10,000 lux, et 60 minutes si elle en émet 5 000. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires.

La dépression saisonnière, ou blues de l’hiver, se caractérise par des symptômes dits « atypiques » puisqu’ils sont différents de ceux d’une dépression standard. Les femmes seraient plus touchées que les hommes. Certaines études américaines proposent l’association de la luminothérapie et d’un antidépresseur sérotoninergique. Cette association permet de raccourcir le délai de réponse de l’antidépresseur et, même dans certains cas, de diminuer le dosage des médicaments. Utilisée en fin de traitement, la luminothérapie permet d’allonger la période de « bien-être » du patient. Pour un travail de nuit, la luminothérapie est utilisée au moment qui correspond au début de la journée de travail.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.