SOIGNER L’HOPITAL. Diagnostics de crise et traitements de choc PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Université Paul Valéry-Montpellier III de 1980 à 2008, et fondateur du SOIGNER L’HOPITAL. Diagnostics de crise et traitements de choc PDF des Sciences de l’Information et la Communication en 1989. Depuis 2009, il est le cofondateur -avec son fils Raphaël- et le directeur pédagogique d’une entreprise de formation à distance spécialisée dans le serious game.


Par-delà les singularités de chaque établissement, les problèmes et les dysfonctionnements des hôpitaux ont de multiples causes communes. Mettant en lumière ces problèmes sous la forme originale d’un diagnostic, Josette Hart et Alex Mucchielli étudient les pathologies de l’hôpital et démontrent qu’elles sont essentiellement liées à des causes structurelles et culturelles.
Alors, à chaque symptomatologie et étiologie d’une maladie, du management hyper-affectif au dévouement paradoxal, de la défaillance des cadres soignants au dysfonctionnement d’un service, est associé un traitement.
Ces traitements, destinés à être mis en œuvre par les responsables hospitaliers, vont de la réforme de la formation et du recrutement des cadres à l’élaboration de politiques de gestion des ressources humaines en passant par la formation psycho-sociologique des cadres, des médecins-chefs et des directions…
Un traitement de choc administré aux différents acteurs des établissements de santé.

Alex Mucchielli est le fils de Roger Mucchielli, et le frère aîné de Jean-Louis Mucchielli. Il est né en 1943, à Saint Ferdinand, dans le département d’Alger. Il est maître d’internat à Saint Malo tout en faisant des études. Il obtient une licence et un DES de Physique et une licence de psychologie à Rennes, puis obtient une maîtrise de psychologie sociale à Aix en Provence et un certificat de neurophysiologie à Marseille.

Il est ensuite recruté comme assistant de psychologie dans le département de philosophie de l’université de Reims. Il est, en même temps professeur à l’ESCP et directeur du Département de psychologie sociale. C’est dans ce Centre de recherche qu’il met au point, après sa rencontre avec Pauk Watzlawick, la méthode d’étude des systèmes d’interactions : la « systémique qualitative ». Cette méthode de diagnostic et d’intervention, complète les apports de l’Ecole de Palo Alto en précisant notamment ce qui se passe dans la prescription du symptôme. Douze de ses ouvrages 70 ont été traduits en dix langues dont le chinois, l’arabe, l’espagnol et le russe. Il s’est efforcé de montrer comment les significations apparaissaient aux hommes.

This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.