Samuel Champlain: Fondateur de Quebec Et Pere de La Nouvelle-France, Histoire de Sa Vie Et de Ses Voyages… PDF

Please forward this error screen to ns7. Samuel Champlain: Fondateur de Quebec Et Pere de La Nouvelle-France, Histoire de Sa Vie Et de Ses Voyages… PDF page est en semi-protection longue. Cet auto-portrait est la seule image contemporaine de l’explorateur.


Administrateur local de la ville de Québec jusqu’à sa mort, il ne reçoit jamais le titre officiel de gouverneur de la Nouvelle-France, même s’il en exerce les fonctions. Second voyage de Samuel de Champlain dans les Pays d’en Haut et expédition guerrière. 12e et dernier voyage au Canada. Son enfance est peu connue, mais il en tire une bonne formation de navigateur et de cartographe, ainsi que de dessinateur et de rédacteur de textes. Horribles cruautés Des Huguenots en France.

Les guerres de religion déchirent l’Europe. Blavet, dans le sud du Duché de Bretagne. La Rochelle étant le centre du parti huguenot, les ligueurs ne tardèrent pas à y porter leurs armes, et nous avons vu que, dès 1577, ils vinrent mettre le siège devant Brouage, sous la conduite du duc de Mayenne. En avril 1598, Henri IV signe l’édit de Nantes, reconnaissant aux protestants la liberté de conscience. Sur ordre de Philippe II d’Espagne, le Saint-Julien appareille pour un voyage aux Indes occidentales. Le 13 septembre 1598, Philippe II d’Espagne meurt et son fils Philippe III prend la succession du trône.

Si quatre lieues de terre étaient coupées on raccourcirait le chemin de plus de 1500 lieues. Il montre peu de connaissances des principes mathématiques de la navigation et de topométrie, mais il utilise les procédures élémentaires de navigation et d’arpentage. Le récit de Champlain est non seulement géographique, mais il couvre aussi la flore, la faune et l’ethnologie. Vers 1600, les Espagnols et Portugais dominent l’Amérique du Sud avec une population de 160 000 habitants pour environ cinq millions d’Indiens. Champlain décrit les mœurs des  Indiens . Il illustre ici l’invocation de la Lune. Après avoir chanté et dansé, ils se mettent le visage en terre, et tous ensemble ils commencent à crier et pleurer en disant : O puissante et claire lune, fait que nous puissions vaincre nos ennemis, que puissions les manger, à celle fin que ne tombions entre leurs mains.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.