Rumeurs Sur Le Programme Apollo PDF

Buzz Aldrin et Neil Armstrong s’entraînent dans un décor lunaire de la NASA. Les tenants des rumeurs estiment que la mission entière a rumeurs Sur Le Programme Apollo PDF filmée dans des décors tels que celui-ci. Les rumeurs sur le programme Apollo sont une série de récits populaires prenant le contrepied des informations officielles, selon laquelle les vaisseaux du programme Apollo ne se seraient jamais posés sur la Lune et qu’il s’agirait d’une mise en scène réalisée sur Terre.


NASA a organisé une vaste supercherie. Panorama pris durant la mission Apollo 17 : une reconstitution proprement hollywoodienne si on accrédite la théorie du complot. On donne ci-après les principales objections et mises en doute concernant l’authenticité des documents. Chacune est résumée dans un titre, puis développée en quelques phrases. Elle est suivie d’une contre-argumentation dans un texte en décalage.

Le drapeau flotte au vent alors qu’il n’y a pas d’air. Quand les astronautes posent le drapeau des États-Unis sur la Lune, celui-ci  flotte  au vent, alors qu’il n’y a pas d’atmosphère sur la Lune. Contre-argument : le drapeau ne flotte pas, il donne l’air de flotter en raison de son aspect plissé. Il est en réalité parfaitement statique comme en attestent les clichés pris à différents instants. Les mouvements perçus sur la vidéo sont dus aux mouvements des astronautes eux-mêmes pour enfoncer le drapeau dans le sol. Le drapeau a une ombre bien visible.

En revanche, la lumière rasante du soleil combinée à la rugosité du sol ne permet pas d’en apercevoir la totalité. Une partie est visible à côté du pied du drapeau, une autre partie est visible, très fine, au-dessus des ombres projetées des deux jambes. On peut remarquer que l’on aperçoit uniquement l’ombre des jambes, pas du corps. Les croix ne sont pas masquées par les éléments du décor mais simplement  brûlées  par les éléments d’image de couleur blanche. Les zones blanches de la pellicule sont celles éclairées par la lumière, qui aurait tendance à se diffuser dans la couche sensible du film, provoquant cet effet de débordement du blanc.

Il existe en fait de nombreuses sources secondaires de lumière, comme les parties métalliques et blanches du module ou les combinaisons spatiales portées par les astronautes. Tous ces objets font office de réflecteurs et renvoient la lumière du soleil dans toutes les directions. De plus, le sol lunaire constitue aussi une source secondaire de lumière. Edwin Aldrin descendant pour la 1re fois de son module lors d’Apollo 11. Les ombres paraissent convergentes alors qu’elles devraient être parallèles. Plusieurs photos montrent des ombres portées dans des directions différentes, alors que la lumière solaire venant de suffisamment loin, toutes les ombres devraient être parallèles. De plus, si une seconde source de lumière était présente, les ombres seraient dédoublées, ce qui n’est pas le cas sur la photo.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.