Retour au noir PDF

L’Enfant noir est le premier roman de Camara Laye, publié à Paris en 1953. Charles Veillon 1954 et inspiré en 1995 un film du même nom, réalisé par Laurent Chevallier. Le livre est précédé d’un court hommage, en vers, de l’auteur à sa mère, qui symbolise toutes les femmes africaines et joue un rôle important dans le roman. Laye est un jeune garçon qui vit avec ses parents retour au noir PDF Kouroussa, un village de Haute-Guinée.


Corbucci, détective privé niçois et sexagénaire, trouve le cadavre de Jim Logan, un vieil ami américain qu’il n’a pas revu depuis trente-cinq ans, devant une boîte de nuit d’Istanbul.
Sa position est manifestement conçue pour évoquer la célèbre première phrase d’un roman de Raymond Chandler qu’ils vénèrent tous les deux. Que signifie ce message, de toute évidence inspiré de leur histoire commune ? Question cruciale à laquelle Corbucci est le seul à pouvoir répondre. Lui et Logan ont vécu ensemble la tourmente révolutionnaire des années 60/70. Ils avaient le même âge. Un âge où l’avenir pose des questions et le passé fournit les réponses.

Son père, forgeron et orfèvre, lui enseigne les techniques de son art. Laye rend parfois visite à sa grand-mère qui habite à Tindican, un village voisin. Kouroussa, il va à l’école française. Il entre dans l’association des non-initiés, où il apprend la mort de son ami Check. L’Enfant noir est un roman africain connu et très étudié dans les établissements scolaires européens. Ce succès s’explique par la jeunesse du héros et par le fait que Camara Laye a cherché à rendre accessible la culture africaine en décrivant une Afrique paisible, sans évocation des violences du colonialisme. Le livre a inspiré un film, L’Enfant noir, réalisé par Laurent Chevallier, sorti en France en 1995.

This entry was posted in Manga. Bookmark the permalink.