Réalisme thomiste et critique de la connaissance PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. En philosophie, le réalisme désigne la position réalisme thomiste et critique de la connaissance PDF affirme l’existence d’une réalité extérieure indépendante de notre esprit. L’existence signifie qu’il y a un monde extérieur au sujet, et l’indépendance, que ce monde n’a pas besoin d’être relié à un sujet pour exister. Le réalisme affirme que le monde est une chose et que nos représentations en sont une autre.


Ainsi conçu, le réalisme s’oppose à l’idéalisme, lequel soutient que le monde n’est qu’une représentation et n’a pas d’existence autonome. Lorsque l’on adopte une position réaliste, on soutient au contraire que l’existence du monde précède l’existence de notre esprit et que le monde continue d’exister sans lui. Une personne peut être réaliste quant à l’existence et l’indépendance de certaines choses et être antiréaliste à propos d’autres choses. Le réalisme peut désigner des positions philosophiques diverses en fonction des entités ou caractéristiques dont la réalité est postulée ou en fonction des domaines où cette position est revendiquée. On parle de réalisme métaphysique lorsque la position réaliste s’applique aux entités dont l’existence est postulée par une théorie ou une doctrine philosophique.

Cette thèse n’est pas censée pouvoir être vérifiée mais elle est présupposée chaque fois que l’on prétend explorer un monde préexistant à sa découverte. La thèse du réalisme gnoséologique est qu’il est possible de parvenir à la connaissance de la réalité, au moins partiellement et graduellement. Cette thèse inclut le réalisme scientifique et elle est tacitement admise par tous ceux qui estiment que la connaissance nous offre une représentation fidèle de la façon dont le monde est indépendamment de l’esprit. Le réalisme sémantique soutient que les propositions ou les expressions articulées dans un langage désignent, lorsqu’elles sont vraies, des faits ou des états de choses se réalisant dans le monde. Un énoncé est vrai lorsque ce qu’il décrit est la description de certaines choses ou événements qui existent ou se réalisent dans le monde indépendamment du langage. Enfin, le réalisme éthique soutient qu’il y a des vérités morales qui correspondent à des faits moraux. On parle aussi de naturalisme moral pour qualifier cette position.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.