Qui sont les Allemands ? PDF

Cette révolte a des causes religieuses, liées à la réforme protestante, et sociales, dans la continuité des insurrections qui enflamment alors régulièrement le Saint-Empire, comme celles menées par Joß Fritz. La révolte des paysans sera prolongée en 1534-1535 par la révolte des anabaptistes de Munster. Le mouvement naît en juin 1524 dans le Sud du Pays de Bade, près de Schaffhouse, lorsque des paysans refusent à leurs seigneurs une corvée de ramassage de coquilles d’escargots qui sont les Allemands ? PDF abusive. On estime généralement qu’environ 300 000 paysans se révoltèrent, et que 100 000 furent tués.


L’identité politique et culturelle de l’Allemagne contemporaine reste mal connue en France. Ce livre s’attache à étudier les rapports complexes que les Allemands entretiennent aujourd’hui au(x) passé(s), qu’il s’agisse de la Deuxième Guerre mondiale, de la Shoah ou de la RDA. II revient aussi sur leur approche de la nation, abordée notamment sous l’angle des lieux de mémoire littéraires, de la perception des étrangers et de la capitale berlinoise. Autre éclairage, l’attitude des Allemands face aux traditions et à l’évolution des mceurs dans une société ouverte et mondialisée. Enfin, une large place est accordée à l’identité allemande, telle qu’elle se décline sur la scène internationale, et en particulier à la quête de normalité de la politique étrangère allemande.

Les causes sont multiples, d’abord politiques. Saint-Empire romain germanique a éclaté en une multitude de seigneuries féodales, particulièrement en Allemagne du sud, et surtout en Souabe, provoquant des rivalités locales, des protectionnismes commerciaux, autant de freins à tout développement économique. Les paysans sont la principale force de travail de l’époque, dans la féodalité composée du clergé, des maisons princières, de la noblesse, des fonctionnaires, et des bourgeois. Les problèmes économiques, les mauvaises récoltes et la pression des seigneurs terriens sont nuisibles aux paysans. Le vieux droit oral est librement interprété par les propriétaires terriens voire ignoré. La haute noblesse ne prête intérêt aux changements des conditions de vie des paysans que lorsque l’évolution perturbe voire menace ses avantages et privilèges.

This entry was posted in Romans et littérature. Bookmark the permalink.