Prevention de la desinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail PDF

Journée thématique La réalité virtuelle, un outil pertinent pour l’ergonomie ? Cette Université de l’Ergonomie sur le thème Comment contribuer à un autre monde ? 1 thématiques prevention de la desinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail PDF déjà en ligne sur le site de la SELF.


Le 8e congrès national du Groupement d’études pour le développement de l’ergonomie en réadaptation (Géder) présente des interventions, des études et des recherches relatives aux moyens et aux méthodes de prévention de la désinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail. Cet ouvrage s’intéresse en particulier à la manière dont l’ergonomie participe au processus de maintien en emploi, en collaboration avec d’autres disciplines (médecine, rééducation, travail social, ingénierie, ressources humaines…). Ces interventions concernent aussi bien le secteur public que les entreprises privées. Que ce soit en milieu ordinaire ou en milieu de travail dit « protégé », elles abordent les dimensions individuelles et collectives du travail. Les sujets d’actualité que sont l’allongement de la durée de vie au travail, les accords seniors, les accords ou « désaccords » sur la pénibilité, ainsi que la réforme de la santé au travail vont avoir des conséquences sur les modalités de gestion du maintien en emploi. De ce fait, le Géder ne pouvait rester indifférent face à ces évolutions et leurs impacts sur la prévention de la désinsertion professionnelle. Fidèle à son habitude de privilégier les communications et les échanges sur les pratiques d’intervention, le 8e congrès du Géder a proposé trois angles de réflexions : – quels sont les liens possibles entre vieillissement au travail et situations de handicap ? L’âge est-il un facteur d’amplification des situations de handicap ? L’âge et l’accroissement des compétences sont-ils des facteurs de construction de processus adaptatifs contribuant à prévenir les situations de handicap ? – Les évolutions des entreprises (processus, produits, technologies, amélioration continue, développement durable, accords âge et pénibilité…) représentent-elles des leviers ou des freins aux démarches de prévention de la désinsertion professionnelle ? – Comment favoriser le développement de nouvelles pratiques ? La qualité des actions menées dépend-elle de la qualité des partenariats et des coopérations mises en oeuvre sur le terrain par les acteurs (entreprises, institutionnels, conseil…) ? En insistant sur le lien entre les situations de handicap, la santé au travail et la prévention, les travaux du Géder luttent contre la survenue de situations invalidantes qui peuvent devenir des situations de handicap, en particulier en milieu de travail. Ces actions contribuent à la sécurisation des parcours professionnels du plus grand nombre. Le Géder apparaît ainsi comme une association de lutte contre l’exclusion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail.

Au-delà des communications, vous pouvez aussi proposer un projet de mise en débat ou de production originale d’un contenu permettant d’alimenter les thématiques du Congrès. On notera une présentation de l’OETH le mercredi. Journée thématique  La réalité virtuelle, un outil pertinent pour l’ergonomie ? Le GEDER est heureux de vous annoncer une nouvelle journée thématique consacrée à l’usage des outils de réalité virtuelle pour la conception. Elle se tiendra à Strasbourg le 18 octobre 2016. Pour traiter ce thème, la journée débutera par une intervention de Jean-Claude Sagot, se poursuivra sur une table ronde consacrée à la conception en architecture avec un fort focus sur l’accessibilité et finira par deux ateliers : le premier sur la conception de postes de travail et le second sur les déficiences visuelles. Le concept d’aide technique englobe une grande diversité d’instruments ou de systèmes techniques qui sont sensés compenser la perte ou l’altération de fonctions physiologiques, psychologiques ou anatomiques.

L’utilisation d’une aide technique peut rendre accessible l’information. Dès lors, l’aide technique peut-elle à elle seule, permettre l’accès à tout pour tous ? Ces technologies sont encore trop souvent conçues pour des utilisateurs dits normaux , c’est-à-dire n’ayant pas de déficiences susceptibles de gêner leur usage. Les aides techniques sont utilisables de façon permanente ou à des moments donnés, sur le lieu de travail ou à domicile, pour les loisirs, les déplacements, etc.

Elles visent à améliorer l’autonomie des personnes offrant un meilleur confort de vie et favorisant dans notre cas l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi. Mais certaines aides techniques ne se contentent pas de compenser , elles offrent la possibilité d’augmenter les performances de l’ Homme normal et entrent dans la catégorie des technologies pour un large public. En matière d’aides techniques, l’ergonome peut intervenir à plusieurs niveaux. Il peut en effet participer à la conception en y apportant des connaissances spécifiques des fonctions déficitaires, les performances à atteindre, les contextes d’usage, etc.

Il peut également être à l’origine même d’un nouveau concept. Mais majoritairement, l’ergonome est sollicité pour une aide directe aux personnes en situation de handicap ou par leur entourage professionnel pour le choix d’un dispositif. Comment passer d’une logique de fonctionnement à une logique d’usage ? Comment concevoir pour l’usage en lien avec l’environnement ? Quels sont les produits techniques et les services utilisables par les personnes en situation de handicap ? Ainsi, cette journée thématique abordera la question de la place des aides techniques dans les interventions ergonomiques à visées.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.