Patronats dans le monde PDF

Romains, qui se sont rendus au Christ . Ce procédé extrême a vraisemblablement peu de succès. Dans tout l’Occident, patronats dans le monde PDF rôle  directeur  de l’Église romaine s’affirme, entre autres, à travers la mission.


Frise en 695 par le pape Serge II. Peu de temps après, Winfrid le suit. Les Slaves de l’est, la majorité des Slaves du Sud, puis les Russes, reçoivent le baptême des Grecs : parmi ces derniers, Cyrille et Méthode sont les apôtres des Slaves. S’ils peuvent y constituer rapidement une Église slavonne, celle-ci est éphémère, en raison de l’absence d’un réel soutien de la part de Rome, de la dégradation des relations entre les deux Églises et, surtout, à cause de la résistance du clergé germanique à la liturgie grecque. Wulfila a créé, avec succès, un alphabet gotique pour rendre accessibles les saintes Écritures aux Goths. L’alphabet cyrillique que nous connaissons et qui doit son nom à Cyrille en est l’héritier.

En Occident, si des œuvres vernaculaires à caractère missionnaire existent, l’usage exclusif du latin pour la liturgie limite le rôle de l’évangélisation à cet égard, mais l’iconographie chrétienne joue un rôle pédagogique auprès des païens. La transition d’un art  barbare  vers un art chrétien se fait progressivement. Il est probablement l’indice d’une méthode pour la conversion qu’utilisent les missionnaires, à savoir l’association du dieu-roi Woden au Christ-Seigneur. Dans cette dernière région, le rôle des rois danois, à la suite d’Harald à la Dent bleue baptisé vers 960, est le premier déterminant. Les premiers, en particulier, prennent le nom de  frères prêcheurs . Croisade, d’un  esprit de conquête  dans l’Église.

Dominique de Guzmán et François d’Assise. Reprenant à leur compte l’idéal de vie apostolique dans les ordres qu’ils fondent, ils donnent naissance à deux nouvelles pépinières de missionnaires, dont le champ d’action déborde largement les frontières du monde chrétien. Les Dominicains, à l’instar de leur fondateur, tournent assez rapidement leur attention vers la lutte contre les hérésies à l’intérieur de l’Occident chrétien. Les Franciscains, quant à eux, commencent à s’ouvrir à des cultures non-chrétiennes avec le monde musulman, dans l’Espagne chrétienne et mozarabe. Après 1233, lorsque les Mongols font irruption aux confins des mondes chrétien et musulman, des frères prêcheurs se trouvent aux avant-postes, envoyés par la Hongrie auprès des premières victimes de la Horde d’or. Pape Innocent IV pour aider les chrétiens des Églises lointaines.

Guillaume de Rubrouck, en 1253, sont infructueux du point de vue de l’évangélisation. Mais ces deux franciscains rapportent de précieux renseignements sur l’organisation des Mongols, et suscitent un certain engouement de leurs confrères pour la mission lointaine. En Chine, la mission de Jean de Montecorvino, envoyée en 1289, découvre même un noyau chrétien nestorien qui subsiste chez les Önguts dans un total isolement depuis l’antiquité. Une nouvelle ère s’ouvre pour l’évangélisation à la fin du Moyen Âge, en 1492, avec l’achèvement de la Reconquista par la prise de Grenade, en Espagne et avec la découverte de l’Amérique, bientôt suivie de sa conquête. 431 : le pape de Rome Célestin de Rome envoie son diacre Palladius en Irlande qui en devient le premier évêque. 690 : Willibrord, disciple de Wilfrid d’York, évangélise les Frisons. 957 : baptême de la princesse de Kiev Olga.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.