Ostéopathie, énergétique chinoise… PDF

APPRENEZ LES BASES DE LA SANTE DURABLE ! Je suis à la fois praticien, auteur et formateur, passionné par la nature, la défense de ostéopathie, énergétique chinoise… PDF vie, de la santé et de la biodiversité.


Il y a des parallèles intéressants et des recoupements essentiels à découvrir entre l’ostéopathie contemporaine et l’énergétique chinoise millénaire. Ces deux approches reposent sur une vision globale de l’individu. Cet ouvrage présente une synthèse thérapeutique reposant sur les relations étroites qui existent entre l’anatomie et la physiologie, entre la structure et la fonction, entre le corps et l’esprit, entre la terre et le ciel. Il s’adresse aux praticiens, aux spécialistes, aux étudiants, et à tous ceux qui portent un intérêt dans domaine de la santé pour une dimension holistique. Pascal Pesselon est ostéopathe. Masseur-kinésithérapeute de formation (1981), il est diplômé de thérapie manuelle générale (1987), de thérapie crânienne (1989) et d’énergétique chinoise (1995).

Le but de ma vie est de transmettre le savoir et l’expérience accumulés au cours de mes 40 années de pratique et de recherches. Atteint d’un cancer ORL en 2010 dont je suis aujourd’hui guéri, je suis heureux de pouvoir vous faire partager pendant encore de nombreuses années, mes connaissances et mon expérience. N’hésitez pas à vous inscrire au groupe facebook naturemania et sur ma chaîne santé naturelle Youtube, pour recevoir en avant-première, mes nouvelles vidéos. Des vidéos pour votre santé ! La pratique de l’ostéopathie inclut la palpation, la manipulation des os, des muscles, des articulations et des fasciae. Fondée en 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still, l’ostéopathie est fondée sur des techniques manuelles visant à  la conservation ou la restauration de la mobilité physiologique des différentes structures de l’organisme. L’ostéopathie est majoritairement centrée sur les maladies fonctionnelles, éventuellement psychosomatiques, ne relevant pas de rééducation en kinésithérapie.

L’ostéopathie présente des risques notables, en partie liés à la compétence des praticiens. Les erreurs de diagnostic sont le risque principal. Cette pratique a une histoire et un statut légal très différents selon les pays. Chaque structure du corps a une fonction physiologique, chaque fonction entretient une certaine structure et la structure gouverne la fonction.

L’ostéopathie postule une interrelation entre la structure et la fonction : un organe ne pourrait fonctionner correctement que si sa configuration tridimensionnelle est conforme à ce qu’elle devrait être, et inversement. Principe d’auto-guérison : le corps dispose de nombreux systèmes de réparation, adaptation, défense ou compensation. Ce postulat d’Andrew Taylor Still, créateur de l’ostéopathie, est considéré comme peu scientifique par certains. L’ostéopathe ne ferait que stimuler les facultés d’auto-guérison chez le patient. Le rôle de l’artère : toute structure somatique non atteinte d’une lésion organique est capable de fonctionner normalement, pour peu que sa vascularisation soit correcte et que l’alimentation ait fourni des nutriments qualitativement et quantitativement suffisants. Ces concepts sont appliqués à l’anatomie et à la physiologie humaines. Le rôle de l’artère  est une manière nutritionnelle de voir les choses en se focalisant sur l’irrigation du corps et donc son alimentation en oxygène et nutriments.

Tous les ostéopathes n’y accordent pas la même importance. Andrew Taylor Still, médecin itinérant du Kansas en grande partie autodidacte. Le 22 juin 1874, il rompt définitivement avec la médecine américaine de son époque qui n’a jamais vraiment répondu à ses espérances et expose ses théories et résultats sur l’ostéopathie. Je lance au vent la bannière de l’Ostéopathie ! Il s’agit du premier collège d’ostéopathie au monde. Il consacre la reconnaissance officielle de l’ostéopathie dans l’État du Missouri.

This entry was posted in Romans et littérature. Bookmark the permalink.