MONSTRE : Rire de satyre PDF

Par métonymie, elles désignent toute figure sculptée évacuant de l’eau et représentant le plus souvent un animal monstrueux. Elles sont ainsi présentes dans les temples grecs, les mascarons de MONSTRE : Rire de satyre PDF. Il faut différencier les gargouilles des chimères, qui elles n’ont pas de fonction de dégorgement et ornent généralement les pinacles et les contreforts.


Le S de M.O.N.S.T.R.E est celui de Sam. Québécoise de 16 ans, elle aime laquer ses ongles de vert, faire des bulles de chewing-gum et de l’aviron. Elle a séduit Rolf, l’un des membres de M.O.N.S.T.R.E, par son franc-parler et son énergie.
Elle a passé son enfance à Rio de Janeiro où sa rencontre avec Bufo, un lutteur au masque de satyre, a écarté, pour
un temps, ses terreurs intimes.
Mais soudain, tout recommence…

Ces chéneaux ornés de figures monstrueuses deviennent bientôt des gargouilles, figures sculptées recrachant l’eau par leur gueule. Les premières gargouilles, que l’on voit apparaître par exemple vers 1220 sur certaines parties de la cathédrale de Laon sont peu nombreuses et larges. Elles prennent alors un tour plus décoratif et semblent faire l’objet d’une attention de plus en plus grande des sculpteurs. Au XIVe et au XVe siècle les gargouilles présentent un canon élancé et de nombreux détails, avec une tendance de plus en plus narrative. Au début du XVIe siècle les gargouilles conservent cette allure avant de prendre des formes antiquisantes plus conformes au goût du siècle. Nous ne connaissons pas de gargouilles en terre cuite.

Des gargouilles animales, avec notamment un nombre important de lions et de chiens. Aux périodes tardives ces animaux peuvent être engagés dans des actions diverses, combattant, dominant ou dévorant un autre animal ou un homme, ou encore faisant une action humaine, jouer de la musique par exemple. Des gargouilles hybrides ou monstrueuses, par exemple des dragons. On peut trouver des hybrides anthropomorphes. Elles présentent généralement des attitudes amorales, ivrognerie, acrobatie, figurations de pêchés, ainsi un usurier portant sa bourse, ou encore dans des attitudes obscènes.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.