Miroirs du monde : Une histoire de l’encyclopédisme PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Père-Lachaise – Division 93 – Miroirs du monde : Une histoire de l’encyclopédisme PDF 01.


Consulter une encyclopédie, en livre ou en ligne, est un acte familier, mais la nature du texte encyclopédique demeure mystérieuse. L’encyclopédie est un artisanat très ancien, producteur de  » miroirs du monde  » tous différents en fonction des époques et des civilisations. Depuis l’Antiquité classique et chinoise jusqu’à l’ère de l’informatique en passant par le Moyen Âge chrétien, l’islam, l’Europe depuis la Renaissance, puis le monde entier, l’encyclopédisme a construit nos visions et transmis nos connaissances. En France, Diderot et d’Alembert, après Bayle, nous ont apporté un savoir critique. Le mot encyclopédie parle d’un  » cercle de l’apprentissage  » ; mais le cercle s’est brisé. Le XXIe siècle est celui des ruptures et de la déconstruction. Ce livre résume et commente l’aventure des savoirs humains ainsi concentrés et transmis, leur mondialisation par la  » science  » et les problèmes qu’elle pose.

Il fonde avec Augustin Chaboseau en 1891 l’Ordre Martiniste, qui doit son nom au souvenir de Louis-Claude de Saint-Martin et à celui de J. Rite de Memphis-Misraïm en 1908, à l’Ordo Templi Orientis. Ordre Martiniste, et prend le nom de Faculté Libre des Sciences Hermétiques en mars 1897. Ce vaste mouvement hermétique, dont Papus est l’une des âmes agissantes, a nourri la littérature et les arts de l’époque, Péladan, Catulle Mendès, Paul Adam, Villiers de l’Isle-Adam, donnent quelques textes aux premiers numéros de L’Initiation. Avec Stanislas de Guaita, Papus est mêlé à l’affaire Boullan, qui les oppose à Jules Bois et à J.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.