Manifeste des Musiciens futuristes PDF

Dessins perspectifs de La Citta Nuova de Sant’Elia en 1914. La technologie, mais aussi la violence, furent des thèmes manifeste des Musiciens futuristes PDF du futurisme. Dans les années 1930, Angiolo Mazzoni rejoignit le mouvement futuriste et, grâce à ses relations, l’amena à devenir un style institutionnel de l’Italie fasciste. Par exemple, on retrouve cette tendance dans l’architecture des Googies pendant les années 1950 en Californie.


En musique, comme dans tous les arts, l’emphase et la mauvaise rhétorique sont le résultat d’une disproportion entre le motif générateur et son expression, dénaturée et faussée par le culte obsédant de la tradition, le poids de la culture ou les conseils du goût courant. Le musicien ne doit écouter que son âme chantante dans l’explication synthétique de ses idées musicales. Le contraste de plusieurs états d’âme musicaux, les rapports entre leurs différentes expressions, leur puissance d’épanouissement, constituent la symphonie.

Il fut nommé plus tard par l’architecte français Denis Laming. Dans la littérature populaire, le terme futuriste est souvent utilisé sans grande précision pour décrire une architecture qui aurait l’aspect de celle de l’ère spatiale telle qu’elle est décrite dans les œuvres de science-fiction. Aujourd’hui on la confond parfois avec la blob architecture. Tomorrowland de Disneyland à Anaheim, tentative d’imaginer une architecture d’anticipation. Ce gratte-ciel d’un mile de haut était considéré comme réalisable, mais ne fut cependant pas construit. Giovanni Lista, Le Futurisme : création et avant-garde, Éd. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 21 février 2018 à 17:54. Luigi Russolo, Carlo Carrà, Filippo Tommaso Marinetti, Umberto Boccioni et Gino Severini, Paris, 9 février 1912. Italie du culte archéologique du passé. Boccioni écarte les nouveaux médias technologiques, tels le cinéma et la photographie. The Museum of Modern Art, New York. Russolo et Pratella, à travers une théorisation de la notion de bruit, font l’apologie du son. C’est ainsi qu’il se différencie du son, de la musique.

This entry was posted in Romans et littérature. Bookmark the permalink.