Mémoires sur le cerveau de l’homme et des primates PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. L’hippocampe est une structure du télencéphale des mammifères. Il appartient notamment au système limbique et joue un rôle central dans la mémoire et la navigation spatiale. L’hippocampe a été très étudié chez le rongeur pour son implication dans les systèmes de l’inhibition du comportement, de l’attention, de la mémoires sur le cerveau de l’homme et des primates PDF spatiale et de la navigation.


Mémoires sur le cerveau de l’homme et des primates / par Paul Broca,… ; publiés, avec une introduction et des notes, par le Dr S. Pozzi,…
Date de l’édition originale : 1888
Collection : Mémoires d’anthropologie ; t. V

Ce livre est la reproduction fidèle d une uvre publiée avant 1920 et fait partie d une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l opportunité d accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les uvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Les différents types de neurones de l’hippocampe sont extrêmement bien organisés, principalement sous forme de strates distinctes. C’est pourquoi, il est fréquemment utilisé comme système modèle pour étudier la neurophysiologie. L’hippocampe est une des premières structures atteintes dans la maladie d’Alzheimer, ce qui explique les problèmes de mémoire et de désorientation qui caractérisent l’apparition de cette pathologie neurodégénérative. Enfin, l’hippocampe est, avec la zone sous-ventriculaire, une des seules structures cérébrales à présenter une activité de neurogenèse chez l’individu adulte. Cette production de nouveaux neurones fonctionnels a lieu dans le gyrus dentelé durant toute la vie de l’individu. Isbandis de Diemerbroeck en 1672 qui le compara avec la créature mythologique mi-cheval, mi-poisson.

1779 par Mayer et ses contemporains, jusqu’en 1829 ou Karl Friedrich Burdach rétablit le terme correct. Thomas Huxley et Richard Owen, satiriquement appelée  La grande question hippocampique . Aujourd’hui, seul le terme  hippocampe  est encore utilisé. L’hippocampe se situe au-dessus du gyrus parahippocampique T5. Circuit simplifié de l’hippocampe tel que représenté par Cajal.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.