Les Tragédies PDF

Homère VIIe s les Tragédies PDF JC – ? Poète épique grec, considéré comme l’auteur de l’Iliade et de l’Odyssée, et dont l’existence fut entourée de légendes dès le VIe s.


Tristan L’Hermite, que ses tragédies ont rendu célèbre au XVIIe siècle, est l’un des premiers dramaturges à restaurer le genre, avec le succès de La Mariane en 1636. Ses cinq tragédies, sur des sujets historiques, puisent aux trois grandes sources d’inspiration de la tragédie française. L’inspiration romaine est représentée par La Mort de Sénèque, évocation d’une conspiration avortée contre Néron, où se détache la figure émouvante du philosophe stoïcien; et par La Mort de Chrispe, drame de l’épouse de Constantin, éprise de son beau-fils et provoquant sa mort, nouvelle Phèdre plus jalouse qu’incestueuse. A l’inspiration biblique se rattache La Mariane, où l’intérêt se porte moins sur la pathétique jeune femme que sur son époux, Hérode, tyran cruel et jaloux, mais épris de celle dont la mort le plongera dans la folie. L’inspiration orientale nous vaudra Panthée, pièce méconnue, où l’intérêt se partage entre le destin tragique de l’héroïne, qui cause la perte d’un époux aimé en le ralliant à Cyrus, et l’amour sans espoir d’Araspe, qui se suicide en apprenant sa mort; et Osman, sujet moderne, qui représente la fin héroïque du sultan, victime des janissaires révoltés, animés par la fille du muphti, qui se venge ainsi de ses dédains, mais ne lui survit pas.
Ces cinq tragédies illustrent des thèmes chers à Tristan : l’impuissance de l’homme face à un destin aveugle, le pessimisme tempéré parfois par une espérance chrétienne (Mariane, Sénèque, Constantin); et la solitude de l’individu tragiquement incompris par les autres (Hérode, Araspe, Fauste, la fille du muphti).

Sous la direction de Roger Guichemerre avec la coll. de Claude Abraham, Jean-Pierre Chauveau, Daniella Dalla Valle, Nicole Mallet, Jacques Morel

Hérodote pensait qu’il était originaire d’Asie Mineure. La tradition le représentait vieux et aveugle, errant de ville en ville et déclamant ses vers. C’est le récit d’un épisode de la guerre de Troie : Achille, qui s’était retiré sous sa tente après une querelle avec Agamemnon, revient au combat pour venger son ami Patrocle, tué par Hector. Après avoir vaincu Hector, Achille traîne son cadavre autour du tombeau de Patrocle, puis le rend à Priam, venu réclamer le corps de son fils.

Est jeune encor de gloire et d’immortalité. Ascra, Béotie, milieu du VIIIe s. Hésiode entend démontrer les vertus du travail et de la justice. Paros vers 712 – vers 664 av. Considéré comme le premier poète lyrique grec, Archiloque passe pour avoir inventé la poésie en vers ïambiques, poésie de la passion et de la satire mordante. Il contribua par ses chants à ranimer le courage des Spartiates dans la deuxième guerre de Messénie.

Alcman naquit à Sardes, en Lydie. Selon la légende, il était un esclave affranchi devenu citoyen de Sparte. Il inventa les Parthénies, des chants en dialecte dorien destinés à être interprétés par des chorales de jeunes filles, ce qui fait de lui le créateur du lyrisme choral en strophes. Il écrivit également des hymnes au mariage et des poèmes célébrant l’amour et le vin.

Milet vers 625 – vers 547 av. Savant et philosophe grec de l’école ionienne, l’un des Sept Sages de la Grèce. Il aurait rapporté d’Égypte et de Babylone les éléments de la géométrie et de l’algèbre. On lui attribue la première mesure exacte du temps, à l’aide du gnomon, et certaines connaissances sur les rapports des angles avec les triangles auxquels ils appartiennent, ainsi que sur le calcul des proportions. Il dut sa célébrité à la prédiction d’une éclipse de Soleil. Vers 640 – vers 558 av. Son nom reste attaché à la réforme sociale et politique qui provoqua l’essor d’Athènes.

Il divisa les citoyens en quatre classes censitaires. Les riches eurent accès aux magistratures, les pauvres purent participer aux réunions de l’ecclésia et siégèrent désormais au tribunal de l’Héliée. Solon est l’un des Sept Sages de la Grèce. On sait peu de chose sur sa vie.

Issue d’une famille noble, elle fut peut-être aimée d’Alcée et dut, comme lui, s’exiler en Sicile pour avoir soutenu le parti aristocratique contre le tyran Pittacos. Né dans l’île de Lesbos, il combattit contre la tyrannie de Pittacos, fut banni, puis, pardonné, put revenir à Lesbos. Il composa en dialecte éolien des odes, dont seuls quelques fragments nous sont parvenus : hymnes, chants guerriers et politiques disent son affliction concernant l’État de Lesbos et sa haine des tyrans. Certains de ses poèmes chantent les vertus de l’amour et du vin. Né à Milet, aujourd’hui en Turquie, disciple et ami de Thalès, Anaximandre aurait fait la découverte de l’obliquité de l’écliptique, c’est-à-dire que l’écliptique forme un angle avec le plan de l’équateur céleste. On lui attribue l’introduction du cadran solaire en Grèce et l’invention de la cartographie. Asie Mineure, Anaximène est disciple d’Anaximandre, dont il surpasse bientôt la renommée auprès de Pythagore, Leucippe, Démocrite ou encore Anaxagore.

Il quitta Colophon en 545 av. La tradition rapporte qu’il s’installa définitivement dans la colonie phénicienne d’Élée, en Italie du Sud, en 536 av. Samos vers 570 – Métaponte vers 480 av. Il est le fondateur d’une école mathématique et mystique, l’école pythagoricienne . Son existence est entourée de légendes et son enseignement, qui n’aurait été qu’oral, a été transmis par des traditions faisant une large place au secret. Avec Solon, le premier poète athénien, et Theognis de Mégare, l’élégie prend une tonalité politique et morale.

Il passa la plus grande partie de sa vie à Samos, Athènes, puis en Thessalie. Poète de l’amour et de la joie de vivre, il avait composé cinq livres de poésies comprenant des iambes, des élégies et des odes légères dont il a fixé le genre. Présocratique de l’école ionienne, il fait du Feu, qu’il désigne aussi comme l’Un, ou le Logos, le principe d’un Univers en perpétuel devenir, notion clef à travers laquelle il pense la lutte et l’unité des contraires. Courtisan et poète professionnel, il vécut pendant un temps à Athènes, à la cour du tyran Hipparque, puis il entra au service des familles dirigeantes de Thessalie, les Scopades de Crannon et les Aleuades de Larissa.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.