Les Hommes d’Al-Qaïda : Discours et stratégie PDF

Premier drapeau d’Ahrar al-Cham, vu en janvier 2012, rarement utilisé. Drapeau d’Ahrar al-Cham, de 2012 à 2013. Drapeau d’Ahrar al-Cham utilisé après la les Hommes d’Al-Qaïda : Discours et stratégie PDF du Front islamique, de 2013 à 2017. Drapeau non-officiel d’Ahrar al-Cham, rarement utilisé.


Al-Zarqawi, Al-Zawahiri, Abou Qatada, Ben Laden : tous ces noms sont liés par une même matrice : Al-Qaïda. New York, Madrid, mais aussi Casablanca, Bali, Riyad, Bagdad et Istanbul : l’Occident et l’Orient sont visés, les régimes arabes parce qu’ils oppriment, les démocraties parce qu’elles sont complices. Entre le 11 septembre 2001 et aujourd’hui, Al-Qaïda a changé de visage. L’organisation historique s’est transformée en une nébuleuse transnationale aux facettes variées et aux relais locaux multiples. Au-delà de l’explication facile du fanatisme religieux qui apparaît peu convaincante, la force d’Al-Qaïda repose sur le fait de pouvoir fédérer sous une même bannière les ressortissants de différents pays arabes aux profils très diversifiés habituellement divisés par les querelles nationalistes et politiques.

Dans le gouvernorat d’Idleb, Ahrar al-Cham fait partie des groupes rebelles qui forment l’Armée de la conquête le 24 mars 2015. En janvier 2016, le Front al-Nosra fait une offre de fusion avec Ahrar al-Cham. Abou Mohammed al-Joulani propose alors de changer le nom de son groupe mais il exclut de rompre avec al-Qaïda. Le fondateur et premier chef d’Ahrar al-Cham est Hassan Aboud, dit  Abou Abdullah al-Hamawi . Ahrar al-Sham has released an infographic showing the geographic prevalence of Ahrar al-Sham over the land of Syria. Suleiman al Khalidi et Jean-Stéphane Brosse, Les combats entre rebelles se poursuivent dans le Nord syrien, Challenges avec Reuters, 20 juillet 2017.

Haid Haid, Why Ahrar al-Sham couldn’t stand up to HTS’s attack in Idlib, Royal Institute of International Affairs, août 2017. Aron Lund, Abu Yahia al-Hamawi, Ahrar al-Sham’s New Leader, Syrian Comment, 12 septembre 2015. Hassane Zerrouky, En Syrie, sept groupes armés constituent un Front islamique, L’Humanité, 26 novembre 2013. Aron Lund, Islamist Mergers in Syria: Ahrar al-Sham Swallows Suqour al-Sham, Carnegie, 23 mars 2015.

This entry was posted in Religions et Spiritualités. Bookmark the permalink.