Les frontières de l’Europe PDF

Les études d’économistes démontrent qu’elle ne provoque ni chômage ni dégradation des comptes sociaux. Des Tunisiens, à Lampedusa, le 23 mars 2011. Peu à peu, par renoncement des partis politiques de gouvernement, l’immigration les frontières de l’Europe PDF négative. Les immigrés seraient responsables du chômage et de la stagnation des salaires.


L’immigration est pourtant très utile, en Amérique, en Europe comme en France. Depuis Adam Smith, les économistes sont traditionnellement des grands défenseurs de l’arrivée de migrants sur le marché du travail. Toutes les enquêtes statistiques en confirment les bienfaits. Une trop vieille EuropeD’abord le contexte. Dans l’Europe des Vingt-Sept, déjà dix pays voient leur population vieillir et rétrécir. A partir de 2015, l’évolution démographique de l’ensemble de l’Union européenne sera négative. L’immigration est le seul moteur démographique positif.

Or pour les économistes, le premier facteur de décroissance est la baisse de la population. Pour croître, une économie a besoin d’un marché du travail actif. Depuis toujours, l’Europe a été une grande terre d’accueil. Mais le climat s’est durci au fil des années. Aujourd’hui, les sondages sont clairs: les populations européennes veulent restreindre ces flux.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.