Les champs libres : Naissance d’un projet culturel PDF

Cette page est en semi-protection longue. Un article de Wikipédia, l’les champs libres : Naissance d’un projet culturel PDF libre.


Un témoignage original. Pendant près de 20 ans, Jean-Yves Veillard, conservateur du musée de Bretagne, note au jour le jour ses réactions, ses impressions dans ses cahiers de travail et sur son cahier de bord : un écho brut de décoffrage. Une trame pour l’histoire des Champs Libres, pour l’histoire de Rennes : On y voit les principaux acteurs (élus, architectes, techniciens…). On ressent les difficultés de faire travailler ensemble trois équipements : la Bibliothèque, l’Espace des Sciences (CCSTI) et le musée de Bretagne. Un projet qui traduit l’ambition d’une ville qui se sent de mieux en mieux dans ses habits de capitale régionale, l’ambition d’une Communauté d’agglomération qui prend le relais pour terminer le chantier et lancer le vaisseau. Des questionnements : Pour celles et ceux qui s’intéressent à la politique culturelle des villes, à l’urbanisme, aux choix architecturaux ; à la politique culturelle de l’Etat au temps de la décentralisation ; aux rapports entre une ville porteuse d’un tel projet et les autres collectivités territoriales (région, département).

Le manuscrit du philosophe assis, qui traduit l’œuvre de Newton, semble  éclairé  par une  lumière  quasi-divine venant de Newton lui-même, lumière réfléchie par le miroir tenu par une muse, en réalité la traductrice de l’œuvre de Newton, Émilie Du Châtelet, maîtresse et collaboratrice de Voltaire. Par extension, on a donné à cette période le nom de siècle des Lumières. Le mouvement de renouveau intellectuel et culturel des Lumières reste, au sens strict, européen avant tout, et il découle presque exclusivement d’un contexte spécifique de maturation des idées héritées de la Renaissance. Charles Nicolas Cochin et gravé par Benoît-Louis Prévost en 1772. Sa philosophie des monades se démarquait également de celle de René Descartes.

Un changement notable fut l’émergence de la philosophie naturaliste à travers toute l’Europe, incarnée par Isaac Newton. La croyance en un monde intelligible ordonné par le dieu chrétien a représenté le plus fort élan du questionnement philosophique sur la connaissance. Cette critique lui valut d’affronter la Sorbonne qui, dominée par l’Église catholique, n’eut de cesse que de vouloir le censurer. Cette constance à rechercher et énoncer des lois, à déterminer les comportements particuliers, fut également un élément important dans la constitution d’une philosophie où le concept d’individualité prévalait, dans le sens où l’individu avait des droits basés sur d’autres fondements que la seule tradition. Dans son célèbre essai Was ist Aufklärung? Emmanuel Kant donne des Lumières la définition suivante :  Les Lumières c’est la sortie de l’homme hors de l’état de tutelle dont il est lui-même responsable. L’état de tutelle est l’incapacité de se servir de son entendement sans la conduite d’un autre.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.