LE SIDA ET LES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES PDF

ITS, au Canada, est une infection qui se transmet entre partenaires au cours des différentes formes de rapports sexuels. Toutes les pratiques sexuelles qui LE SIDA ET LES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES PDF un contact génital mutuel ou oro-génital avec une autre personne, ou ses fluides génitaux, sont considérées comme comportant un risque de transmission d’une IST.


Chaque IST présente un risque et un degré de gravité différent. Le risque d’infection peut être réduit par l’utilisation de protections appropriées incluant surtout les préservatifs masculins et féminins. Jusqu’au début des années 1980 on utilisait en français l’expression de  maladies vénériennes , ce qui faisait référence de façon poétique à la déesse de la mythologie antique Vénus. La probabilité de transmission des maladies par l’activité sexuelle varie grandement d’une pathologie à l’autre. Les professionnels de la santé conseillent des rapports protégés par préservatifs lors de relations sexuelles avec des personnes possiblement atteintes, ce qui constitue une méthode efficace de prévention. Au niveau d’une population, l’utilisation de préservatifs est efficace de la même manière pour contrôler une épidémie.

Lorsqu’un diagnostic d’IST a été porté, il est recommandé au patient d’avertir ses partenaires actuels et anciens pour qu’ils se fassent dépister. En France, l’infection à VIH est de façon strictement anonyme une maladie infectieuse à déclaration obligatoire. Le tableau suivant résume les risques de transmission des infections sexuellement transmissibles par type de rapport sexuel. Guide pour la prise en charge des infections sexuellement transmissibles, p. L’expression  infections sexuellement transmissibles  a été adoptée en 1999, car elle tient mieux compte des infections asymptomatiques. Michel Janier, Les maladies sexuellement transmissibles, Elsevier Masson, 2011, p. Oral sex and transmission of non-viral STIs , Sexually Transmitted Infections, vol.

Reducing the Risk of Sexual HIV Transmission , Sexually Transmitted Diseases, vol. An Estimate of the Risk of Men Acquiring Gonorrhea by Sexual Contact with Infected Females1 , American Journal of Epidemiology, vol. Transmission probabilities of HIV and herpes simplex virus type 2, effect of male circumcision and interaction: a longitudinal study in a township of South Africa , AIDS, vol. Modeling the Sexual Transmissibility of Human Papillomavirus Infection using Stochastic Computer Simulation and Empirical Data from a Cohort Study of Young Women in Montreal, Canada , American Journal of Epidemiology, vol. Diseases Characterized by Urethritis and Cervicitis – 2015 STD Treatment Guidelines , sur www. Mycoplasma genitalium Infection and Female Reproductive Tract Disease: A Meta-analysis , Clinical Infectious Diseases, vol. Mycoplasma genitalium in Women: Current Knowledge and Research Priorities for This Recently Emerged Pathogen , The Journal of Infectious Diseases, vol.

Risk of acquiring gonorrhea and prevalence of abnormal adnexal findings among women recently exposed to gonorrhea , JAMA, vol. Per-contact probability of HIV transmission in homosexual men in Sydney in the era of HAART , AIDS, vol. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 8 décembre 2018 à 23:28. La maladie française, traité de Gabriel Fallope sur la syphilis. Publié en 1564, il décrit, peut-être pour la première fois, l’usage du préservatif.

Par la suite, le préservatif deviendra aussi un moyen de contraception, qu’il soit en papier de soie ou de tissu huilé, de soie ou de velours. De morbo gallico  publié après sa mort en 1564 après avoir testé son efficacité sur 1 100 hommes. De fait ce personnage n’a jamais existé. Quelques dizaines d’années plus tard Giacomo Casanova lui donne le nom de  redingote anglaise  et fait un usage important de ce  petit sac de peau que les Anglais ont inventé pour éviter au beau sexe de s’inquiéter. Ce modèle de préservatif est lavable et réutilisable. Lors de la Première Guerre mondiale, l’armée américaine dénombra plus de 18 000 soldats atteints de maladies vénériennes. En Allemagne, le préservatif était connu avant la Seconde Guerre mondiale sous le nom de  Fromm , du nom du fabricant qui en vendait cinquante millions d’unités par an.

Article détaillé : Efficacité des méthodes contraceptives. L’efficacité du préservatif en tant que contraceptif est bien connue. L’efficacité du préservatif dans la prévention des infections sexuellement transmissibles n’est connue qu’approximativement. D’après les données disponibles, le préservatif féminin offrirait des niveaux semblables de protection.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.