Le petit livre du Kimchi et autres plats coréens PDF

La Corée est une région reconnue pour la variété et la qualité de sa cuisine. Ses grands classiques ne sauraient éclipser un répertoire unique à la gloire du goût sous le petit livre du Kimchi et autres plats coréens PDF ses formes et sous tous les modes de préparation.


Préparation de base de la cuisine coréenne, le kimchi est un mets traditionnel composé de piments et de légumes lacto-fermentés c’est-à-dire trempé dans de la saumure jusqu’au développement d’une acidité.

Les ingrédients les plus courants du kimchi sont le chou chinois, les carottes, le radis blanc, l’ail ou le gingembre, mais il existe aussi de nombreuses variantes.
 

Très en vogue auprès des chefs actuels, cette recette de légumes fermentés au piment figure depuis un an au patrimoine immatériel de l’Unesco.
 
Outre les divers types de kimchi, l’ouvrage présente aussi des recettes de nombreux autres grands classiques de la cuisine coréenne, qu’ils soient préparés à base de viandes ou de poissons.

Tous les plats et accompagnements se partagent sur la table, le convive disposant généralement d’un bol de riz et d’un autre de soupe  privatifs  pour pouvoir picorer à loisir. Le plat principal peut être servi de façon individuelle et certains repas peuvent même suivre un enchaînement gastronomique plus classique vu des Occidentaux, mais l’avantage est de pouvoir alterner les goûts de façon libre et souvent créative. Le riz, généralement nature ou parfumé à l’huile de sésame, comme dans le gimbap. Le blé, pour confectionner par exemple les mantu. Le sel et le sucre selon les plats. Le bœuf est une des viandes les plus utilisées dans la cuisine coréenne.

Les algues, présentes dans de nombreux plats. Pour tous les plats à base de riz, les accompagnements variés appelés banchan sont de rigueur. Ce plat peut être servi chaud ou froid. Plat assez populaire et très peu cher que l’on trouve dans des restaurants chinois en Corée du Sud.

Les mêmes nouilles peuvent être servies froides dans un bouillon froid avec de fines tranches de concombre, ou chaudes avec du bouillon de bœuf et des lamelles de courgettes. Comme en Chine, ils sont frits, bouillis ou cuits à la vapeur, selon les goûts. Les Coréens sont parmi les plus grands consommateurs d’ail de la planète, qu’il soit cru ou cuit. Pour un Occidental non averti, le piment également employé en relativement grande quantité domine beaucoup les autres saveurs de cette cuisine.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.