Le développement social : Un enjeu pour l’économie sociale PDF

Accéder à nos pages spéciales :. La société bourgeoise avec les classes moyennes qui lui serviront d’élément moteur, a pris son essor en occident au temps de la première le développement social : Un enjeu pour l’économie sociale PDF industrielle. C’est elle qui a créé de toutes pièces les sciences, les techniques, les industries dont nous sommes tributaires. C’est elle qui a donné au Monde les recettes si ce n’est du bonheur, du moins du bien-être.


Si le gouvernement du Québec modifie le modèle étatique de développement social, quels rôles incomberont dorénavant aux divers acteurs du développement des communautés ? Quel sera le rôle des Centres locaux de développement (CLD) dans les collectivités ? Quelles conditions favoriseront le développement des communautés ? Quelle place réservera-t-on aux organismes communautaires ? Comment définir le terme  » développement social  » sur les plans théorique, historique, administratif ? Quels sont les enjeux du développement durable ? Les auteurs, spécialistes en la matière, explorent les avenues possibles sous quatre grands thèmes : les perspectives du développement régional, la gouvernante, la société civile et ses acteurs, le développement durable (au Québec et en Europe). Ils nous font part de leurs observations et présentent leurs témoignages à titre de praticiens et de praticiennes.

Fred Aftalion décrit dans ce livre les moyens mis en œuvre par cette société pour  parvenir à ses fins et les obstacles qu’elle n’a cessé de rencontrer dans sa progression. Le terme de bourgeois gardant une connotation péjorative, l’auteur a étudié en  particulier les raisons pour lesquelles une si puissante machine à produire des richesses a suscité tant de rancœur et d’animosité et produit ses pires ennemis à l’intérieur d’elle-même. Il exprime l’espoir, qu’une fois son fonctionnement mieux compris, elle pourra enfin dispenser ses bienfaits sans entraves et dans le respect de tous. Un livre de 260 pages au prix de 25 euros. Harmonies Économiques « Les services s’échangent contre les services », voilà l’une des grandes lois économiques mises en lumière par Frédéric Bastiat. Il la développe dans le présent ouvrage.

Or, Bastiat l’a tenu en toute sérénité, étant parvenu à généraliser la fameuse loi de Jean-Baptiste Say selon laquelle « les produits s’échangent contre des produits ». Dans le monde d’aujourd’hui, rien n’est plus urgent que de prendre acte de cette loi de Bastiat qui éclaire, notamment, le phénomène dit de mondialisation. On s’étonnera que la loi n’ait pas influencé les économistes officiels comme cela fut le cas de la « loi de Say ». L’économie semble un enjeu trop sérieux pour que nos démocraties en abandonnent la connaissance aux économistes, la réservant aux seuls penseurs agréés par les hommes de l’État, c’est-à-dire aux socialistes.

This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.