La stratégie du choc : La montée d’un capitalisme du désastre PDF

la stratégie du choc : La montée d’un capitalisme du désastre PDF par la journaliste canadienne Naomi Klein. Naomi Klein cite plusieurs exemples pour étayer sa thèse. L’auteur évoque notamment les réformes engagées et les mesures prises après la crise asiatique de 1997, l’ouragan Katrina ou encore le tsunami de 2004.


Qu’ont en commun le coup d’Etat de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, l’effondrement de l’Union soviétique, les attentats du 11 Septembre, la guerre en Irak, le tsunami au Sri Lanka en 2004, le cyclone Katrina, la pratique de la torture à Abou Ghraib ou Guantànamo ? Tous ont partie liée avec l’avènement d’un « capitalisme du désastre ». Naomi Klein dénonce avec brio l’existence d’opérations concertées dans le but d’assurer la prise de contrôle de la planète par les tenants d’un ultralibéralisme tout-puissant. Ce dernier met sciemment à contribution crises et désastres pour saper les valeurs démocratiques auxquelles les sociétés aspirent, et leur substituer la seule loi du marché et la barbarie de la spéculation.

Naomi Klein soutient également que les théories de l’école de Chicago telles qu’elles auraient été appliquées dans ces pays présentent deux contradictions. Tout d’abord selon ses promoteurs, le néo-libéralisme garantit une plus grande richesse d’une économie et un accroissement de la prospérité individuelle. Alors que selon elle ce n’est jamais le cas dans les exemples étudiés. En conclusion Naomi Klein préfère parler de  corporatisme  pour désigner la nouvelle forme de capitalisme qu’elle décrit. Gray estime dans une critique publiée dans The Guardian que :  Il y a très peu de livres qui nous aident vraiment à comprendre le présent.

Naomi Klein verrait derrière les interventions armées américaines à l’étranger la mise en œuvre de la doctrine de Milton Friedman auquel est prêtée l’idée qu’il faudrait créer un choc de façon à instituer les politiques économiques voulues. Finalement, Jonathan Chait considère que Naomi Klein ignore les idées qu’elle critique alors même qu’elle leur attribue un rôle majeur à l’échelle mondiale. Naomi Klein a répondu à ces critiques en excipant d’un entretien de Milton Friedman à un magazine allemand pour montrer que celui-ci approuve la guerre en Irak. Naomi Klein : La stratégie du choc. La Stratégie du choc, par Aurélien Boutau. Partie 7,  La zone verte mobile , p.

Milton Friedman a écrit Capitalisme et liberté en 1962. Compte-rendu du livre Ruling the Void: The Hollowing of Western Democracy, de Peter Mair. The End of the World as We Know It , The Guardian, 15 septembre 2007. Revue internationale des livres et des idées, no 4, mars-avril 2008.

Jonathan Chait,  Dead Left , The New Republic, 30 juillet 2008. Johan Norberg,  The Klein Doctrine: The Rise of Disaster Polemics , 14 mai 2008. One Year After the Publication of ‘The Shock Doctrine’, A Response to the Attacks. Freedom in Crisis Freedom in Crisis.

1re édition : le dépôt légal a eu lieu au cours du deuxième trimestre 2008. Critique de La Stratégie du choc sur le site nonfiction. Critique du livre, par Johan Norberg. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 30 octobre 2017 à 00:01. Cette page est en semi-protection longue. Staline à la conférence de Téhéran, en 1943. S’appuyant sur la bureaucratisation croissante du régime et la toute-puissance de l’appareil policier, la Guépéou puis le NKVD, il impose progressivement un pouvoir personnel absolu et transforme l’URSS en un État totalitaire.

Union soviétique dans la guerre aux côtés des Alliés. Joseph Staline est également l’auteur de textes exposant ses conceptions du marxisme et du léninisme, qui contribuent à fixer pour des décennies, au sein du mouvement communiste, l’orthodoxie marxiste-léniniste. La naissance de Ioseb, dans le registre des naissances de Gori. Staline, Vissarion Djougachvili, est un cordonnier qui gagne bien sa vie, mais qui sombre rapidement dans l’alcoolisme.

Tiflis et y reste jusqu’à l’âge de vingt ans. Il y suit un enseignement secondaire général avec une forte connotation religieuse. Malgré les faveurs que lui accorde le recteur du séminaire, il en est expulsé en mai 1899, officiellement pour absence à l’examen de lectures bibliques. En décembre 1901, il quitte Tbilissi pour Batoumi et travaille pour l’organisation social-démocrate. Il se fait arrêter à de nombreuses reprises. Il est déporté plusieurs fois en Sibérie et réussit chaque fois à s’évader.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.