La rue des enfants, les enfants des rues: Yaoundé et Antananarivo PDF

Por qué planificar tu viaje con minube? Afrique du Sud et traditionnellement la capitale judiciaire du pays depuis 1910 jusqu’à l’la rue des enfants, les enfants des rues: Yaoundé et Antananarivo PDF de la Cour constitutionnelle d’Afrique du Sud, à Johannesburg.


« On a tiré sur moi. Quand je suis tombé, ça m’a fait comme si je rêvais. Quand les gendarmes sont venus et qu’on a appelé la femme, elle a dit : « Non, ce n’est pas lui le gars qui m’a arrachée ». Les gendarmes, eux, ont dit : « Bon, on va t’amener à l’hôpital et on va te couper tes pieds-là… et les mains-là. » Puis une autre femme m’a dit : « Fais ta dernière prière. Si tu as tué, alors dis-le à Jésus parce que tu vas mourir. » Moi, je reste comme ça. Mon cœur, mon cœur me dit que c’est vrai. Que je vais mourir… » « Je peux faire quoi maintenant ? Je ne sais rien faire. Il me faut avoir un métier. Mes amis ? Ceux que je considérais comme des amis ne sont pas venus me voir. Ils commencent à raconter au quartier que je suis mort… » Pour comprendre les itinéraires des enfants des rues, Marie Morelle les a suivis de Yaoundé à Antananarivo. Elle nous révèle ici, avec force et talent, les lignes brisées de leur vie, de l’enfance qu’on meurtrit et détruit.

Son surnom est aussi la  cité des roses . Une explication serait que son nom se rapporte à une vache nommée Bloem et appartenant à Rudolph Britz, un trekboer d’origine néerlandaise et premier blanc installé dans la région en 1840. Selon une autre explication, Bloemfontein devrait son nom à Johannes Nicolaas Britz, neveu de Rudolph Britz, qui aurait construit sa ferme à côté d’une source d’eau claire afin d’y créer un verger et une roseraie pour sa femme. Cette source d’eau claire entourée de trèfles et bientôt de fleurs fut couramment appelée  Bloemfontein  et finit par désigner la ferme de Britz. Selon une dernière version, Bloemfontein devrait son nom à Jan Blom, un chef Khoikhoi de la région, la source d’eau claire étant connue sous le nom de Jan Bloem’s Fontein. En novembre 2005, la municipalité de Mangaung proposa que la ville de Bloemfontein soit rebaptisée du nom de Thabure, le nom du cheval blanc de l’ancien chef Basotho Lerotholi, un petit-fils du roi Moshoeshoe, fondateur de la nation Basotho.

Thabure signifie  destructeur de ses ennemis  et la proposition émane à l’origine de l’  organisation de la culture Basotho . La proposition fut ensuite retirée et abandonnée. Plusieurs quartiers de la ville sont à majorité noire comme Bloemfontein Central, Bloemside, Bob Rodgers Park, Brandwag, Buitesig, Ehrlich Park, Geluk SH, Grasslands, Grootvlei Prison, Hilton, Linquinda, Lourierpark, Mandela View, Navalsig, Park West, Rodenbeck, Shannon SH, Tempe, Willows . Bloemfontein est située à 1 400 m d’altitude au centre de l’Afrique du Sud, dans le Highveld en bordure de la région semi-aride du Karoo. Bloemfontein a un climat plutôt frais en hiver. C, ce qui en fait une amplitude thermique élevée. C, mais il y a moins de précipitations en hiver.

Les hivers, courts et frais, sont secs. Il y a toujours des possibilités de voir, à quelques reprises durant l’hiver, une couche de neige camouflant le sol. Bloemfontein a donc un été plutôt tempéré du côté précipitations, tandis que l’hiver reste la plupart du temps très sec. Avec ses nuits froides en hiver, celle-ci est classée hors norme pour un pays faisant partie de l’Afrique, son climat étant beaucoup plus froid que la moyenne.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.