La politique au jour le jour (novembre 2005-juin 2006) : Chronique quotidienne et critique des événements et des médias PDF

Please forward this error screen to ns7. Alexandre La politique au jour le jour (novembre 2005-juin 2006) : Chronique quotidienne et critique des événements et des médias PDF, né le 23 septembre 1950 à Paris, est un historien et journaliste français, spécialiste des relations internationales. En revanche tous les membres de sa famille paternelle, à l’exception de son père Émeric, sont morts en déportation. La langue maternelle d’Alexandre Adler est l’allemand.


Dès le réveil, chaque matin, j’allume la radio, et plus précisément France Inter, pour écouter la tranche d’informations du 7/9. Refusant d’entendre la voix de Lagardère, à Europe N°1,j’aurais pu penser que la radio publique m’apporterait, sinon l’objectivité, du moins un semblant de pluralisme. C’est un raisonnement semblable qui me conduit, le soir, à me brancher sur France 2, pour son JT de 20 heures. Dans les deux cas, je suis abusé. A défaut de recevoir directement Radio Arnaud Lagardère et Télé Martin Bouygues, je capte les infos formatées par les amis politiques personnels des deux PDG…

De parents laïcs et socialistes, il ne reçoit aucune éducation religieuse, aucune transmission de judéité  sauf l’humour  dit-il, mais il étudie en profondeur le judaïsme à l’âge adulte. Il est ensuite reçu à l’agrégation d’histoire. 19 janvier 2007, par le président de la République, Jacques Chirac. Celle-ci commence en 1982, à Libération, où il suit les affaires soviétiques, avec un bref passage en 1983-1984 au quotidien, Le Matin de Paris. Il sera successivement rédacteur en chef, puis directeur éditorial.

Parallèlement, il collabore deux ans au magazine Le Point, deux ans à L’Express, où il tient une chronique de politique internationale, et enfin cinq ans au Monde comme conseiller proche de Jean-Marie Colombani. 11 septembre 2001, il prend un virage atlantiste et défend la politique de George W. Il a quitté le groupe Le Monde à la suite du scandale suscité par une chronique dans Courrier international intitulée Tournant en Allemagne ? Il est aujourd’hui membre du comité éditorial du Figaro. Figure bien connue des médias audiovisuels, Alexandre Adler est apparu souvent sur les écrans de la télévision et les antennes de la radio. En 1993-1995 il est chroniqueur à Europe 1.

En 1995-1996 il chronique la politique étrangère sur RTL. Histoire de comprendre, initialement réalisée pour La Cinquième. De septembre 2002 à juillet 2011, il présente chaque matin une chronique dans Les Matins de France Culture. Alexandre Adler est réputé pour sa connaissance des différents acteurs internationaux de la géopolitique et d’événements locaux rarement évoqués dans l’ensemble des médias français.

Alexandre Adler est le directeur scientifique de la chaire de géopolitique de l’université Paris-Dauphine créée en novembre 2009. La chaire comprend un volet enseignement et un volet recherche portant notamment sur les points suivants : mondialisation et gouvernance, géopolitique, énergie et matières premières et politique européenne. Dès 1965, Alexandre Adler adhère à la SFIO pendant la campagne présidentielle de François Mitterrand. Après 1968, il quitte le Parti socialiste pour le PCF dont il restera militant pendant onze ans. Après la rupture de l’Union de la gauche, il démissionne du Parti communiste en février 1980 et participe à la contestation externe aux côtés de son beau-père Maurice Kriegel-Valrimont et de l’ancien secrétaire de la Fédération de Paris, Henri Fiszbin. Et en un chapitre entier, il se livre à une analyse détaillée de l’histoire des relations entre les deux pays depuis 1917, l’Afghanistan ayant été le premier pays du monde à établir des relations diplomatiques avec l’Union soviétique en 1919.

This entry was posted in Religions et Spiritualités. Bookmark the permalink.