La pierre qui parle : 1940-1945 PDF

Antiquité, le Moyen Âge et l’époque moderne – et aux études parlementaires dans leur diversité. La revue est indexée dans la Bibliographie annuelle d’histoire de France, dans la base Scopus et l’International Bibliography of the Social Sciences. It deals with late modern and contemporary political history and parliamentary studies, mainly in France and la pierre qui parle : 1940-1945 PDF Europe.


À la Libération sont apparus au grand jour ceux qui avaient oeuvré pour elle dans la clandestinité. Il en est pourtant qui sont restés dans l’ombre, parmi lesquels les professionnels du renseignement et du contre-espionnage français entrés en lutte contre l’occupant. Ceux-là étaient et demeurent, par obligation et par tradition, des gens du secret.
Sur le mur du mémorial de Ramatuelle qui est consacré à leurs morts victimes du régime nazi, figurent trois cent vingt noms. Ils avaient entre dix-sept et quatre-vingt-trois ans, représentaient les professions et les conditions sociales les plus diverses. Civils et militaires sont côte à côte, par ordre alphabétique, à l’image de leur fraternité d’alors.
Marie Gatard a effectué une longue plongée dans des archives encore soumises à dérogation et dans les papiers personnels de ces femmes et hommes dont la seule trace est, pour la plupart d’entre eux, celle gravée en lettres d’or à Ramatuelle. De ce mur ont surgi d’extraordinaires figures, de terribles destins qu’elle a voulu sortir de l’ombre dans laquelle ils semblaient devoir reposer à jamais. Cette quête fut parfois lourde d’émotion pour cette fille de condamné à mort dont le nom figure parmi les trois cent vingt. L’auteur livre une vision très nuancée d’une époque, celle de son enfance, où rien n’était tout noir ni tout blanc, plus encore qu’ailleurs dans l’univers complexe du renseignement et du contre-espionnage.

Journaliste (Paris Match, Marie-Claire, Le Point, Le Monde de l’Education, France-Soir), créatrice de deux revues scientifiques, éditeur (Hachette-Dictionnaires, Douin, Médecine et science internationales), écrivain (Hôpital et humanisation, Elever son bébé, Secourir et six pièces de théâtre), Marie Gatard, lauréate de l’Académie de Médecine, s’est lancée dans un travail de mémoire en publiant La Guerre, mon père (Mercure de France, 1978). Membre de l’Amicale des anciens des services spéciaux de la Défense nationale (AASSDN), elle est la principale réalisatrice du Livre d’or du mémorial de Ramatuelle, dans lequel figurent les biographies des civils et militaires des services spéciaux morts entre 1940 et 1945 pour la libération de notre pays.

Each thematic issue contains about ten original articles, commented rare sources and a book review. Faut-il tourner le dos à la politique ? Une France des sans voix ? La vie politique est-elle le privilège du national ? Une image largement véhiculée dépeint étrangers et immigrés comme des sans-voix dans le concert politique français, privés de l’accès aux urnes ou d’un écho suffisant pour faire valoir des revendications longtemps modestes. C’est ce qu’entend explorer ce dossier sous un angle nouveau. L’Espagne vient de traverser une crise politique sans précédent depuis la mort de Franco.

De décembre 2015 à octobre 2016, la monarchie parlementaire espagnole n’a pu se doter d’une majorité parlementaire en dépit de deux élections générales. Articles de recherches et commentaires de sources convoquent différents acteurs, représentants, partis, agents économiques et médias et examinent non seulement leurs pratiques, de la résistance à la fraude électorale en passant par le caciquisme, mais aussi leurs relations à la nation, leurs territoires et leurs mémoires. Un nouveau regard est ainsi porté sur une Transition démocratique espagnole qui n’en finit pas. L’âge d’or du caciquisme en Espagne. La droite à l’épreuve de la démocratie.

Geoffroy Huard, Les Gays sous le franquisme. Comment, dans ce contexte, défendre la paix, comment la préparer puis la promouvoir pendant et au lendemain d’une guerre totale que l’on voudrait croire être la Der des Der ? Un jeu complexe s’instaure entre les parlementaires et les sociétés civiles qu’ils sont censés représenter, en un moment crucial pour la conception et la mise en œuvre de la Paix. Ce dossier, constitué d’études de cas et de commentaires de sources sur la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne avant, pendant ou après la Première Guerre mondiale, évalue la façon dont les parlements traduisent ou non les aspirations pacifistes de leurs sociétés civiles. Réciproquement, il montre comment des opinions publiques pacifistes, y compris féministes, peuvent influencer leurs représentants et le débat démocratique.

Des parlementaires au service de la paix. La création d’un pacifisme parlementaire ? Face à la Guerre civile espagnole. Jean-Paul Clément, avec le concours de Daniel de Montplaisir, Charles X. Rennes, PUR, 2015, par Didier Veillon. Giovanni Mario Ceci, Moro e il PCI.

Ils la qualifient de tournure familière et lui attribuent le sens de personne annonciatrice d’une mauvaise nouvelle. Celle-ci, capable d’affecter sur l’instant les comportements et les émotions d’une société, apparaît de manière occasionnelle et récurrente dans l’Histoire. Elles interrogent les modalités de formulation et de mise en scène de la mauvaise nouvelle, leurs échos immédiats et à plus long terme dans la mémoire collective et les interactions qui innervent le dialogue entre les  oiseaux de malheur  et la société. Information et prise de conscience de l’inéluctable. La capture de François Ier, une mauvaise nouvelle ?

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.