La loi salique : Les manuscrits français PDF

L’expression loi salique désigne deux réalités distinctes. Francs dits la loi salique : Les manuscrits français PDF , dont Clovis fut l’un des premiers rois. Capétiens pour justifier l’interdiction faite aux femmes de succéder au trône de France.


Par ailleurs, il ne faut pas confondre  loi salique  et  primogéniture masculine , la loi dite salique constituant un élargissement de la primogéniture masculine pour éliminer les femmes de la succession au trône, y compris les filles du souverain décédé. Le texte de la loi salique est d’autant moins monolithique qu’il a été remanié dans des contextes différents, jusqu’à Charlemagne. La première version écrite de la loi portait le nom de pactus legis salicæ,  pacte de la loi salique , composé de soixante-cinq titres. Il est donc difficile de dater précisément certains articles. Une de ces révisions consista à ajouter un long prologue,  Vivat Christus, qui Francos diligit . Ainsi, parmi ces remaniements, on constate le remplacement progressif du wergeld, système où la peine est négociée par l’amende imposée par l’autorité royale.

Historiographiquement, on a longtemps vu en cette loi une transcription des coutumes germaniques. Or, son introduction présente quatre chefs francs comme les instigateurs de la loi et nomme les villes où elle fut proclamée. Les termes utilisés sont ceux du droit romain et on retrouve autant d’usages militaires bas-impériaux que de traditions germaniques dans le texte. Hnef-Wido,  Gui frappe-tête , prévôt de cavalerie en 358 lors de la campagne de Rhétie puis maître de la cavalerie en 361-363 et consul en 362. Ces lieux correspondent à trois grandes préfectures létiques, les bannières de Brabant, de Hesbaye et d’un premier Ostrebant en Masau. Des traces du système de levées subsistaient à l’époque carolingienne.

Les soixante-cinq ou cent titres portent sur les sujets les plus variés. Ainsi, un article de la loi salique ordonne, entre autres, les tarifs de composition que font payer la partie coupable à la partie lésée. La loi dispose aussi qu’un individu tué par faide devait voir sa tête plantée sur un pieu de fortification ou au bout d’une lance par son meurtrier afin que ce dernier fût signalé aux autorités. Franc ou d’un Romain : amende allant de cent à six cents sous.

Cet article permit l’éviction des oncles et cousins de la famille royale de la succession. Le cinquante-neuvième, ou le soixante-deuxième titre dans la révision de Charlemagne, De Allodis, concerne la dévolution successorale des biens du clan familial. L’article 62 du pactus initial porte sur la transmission des alleux, c’est-à-dire des terres détenues en pleine propriété par un groupe familial. Alors que la version initiale précise que  Si quis mortuus fuerit et filios non demiserit, si mater sua superfuerit, ipsa in hereditatem succedat. La version finale du texte énonce que  De terra salica nulla portio hereditatis mulieri veniat, sed ad virilem sexum tota terræ hereditas perveniat.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.