La France en mutation 1980-2005 PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche La notion de groupes ethniques en La France en mutation 1980-2005 PDF n’a, en droit français, pas d’existence juridique. La France métropolitaine et d’outre-mer en 2007. La notion d’ethnie est difficile à cerner dans la mesure où les spécialistes en donnent plusieurs définitions possibles et ne s’accordent pas sur le ou les choix à privilégier. Selon Jean-William Lapierre, un détracteur du système juridique français,  l’idéologie jacobine de notre république, au nom du dogme de l’État-nation, a toujours nié la diversité de la population française.


Voici un tableau complet des mutations intervenues en France depuis vingt-cinq ans. Loin d’accréditer la thèse d’un pays incapable de se réformer il révèle que la France a connu de profondes transformations économiques. sociales et politiques au cours des décennies récentes Où en est-on du dirigisme économique ? Du modelé social républicain ? De l’Etat tout-puissant ? Quelles sont les causes de la crise politique que traverse la France confrontée depuis dix ans à une succession de séismes électoraux, de manifestations, de grèves, d’émeutes ? Trois conclusions principales se dégagent. Le marché, l’ouverture, la concurrence, le pluralisme ont partout gagné du terrain. Ces changements très progressifs souvent silencieux, n’ont pas été portés par une vision d’ensemble. Cet écart entre I ampleur des changements accomplis et le peu de visibilité politique de leurs étapes permet de comprendre la crise politique que connaît cette France en mutation. Fruit dune collaboration entre le Center for European Studies de l’Université Havard et Sciences Po Paris ce livre conjugue les analyses sur la France de chercheurs français et américains au-delà des débats médiatiques.

Des critères concurrents peuvent être utilisés pour définir des groupes. Article détaillé : Histoire des groupes ethniques et culturels en France. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Ainsi les immigrés, et leurs enfants, polonais, russes, italiens, tchèques, allemands, juifs d’Europe centrale, asiatiques, etc.

Jusqu’aux années 1970, l’État se désengageant de polémiques publiques sur ce sujet, ces thèmes seront traités de manière feutrée soit dans les bureaux ministériels, soit dans des publications pour spécialistes et deviendront plus factuelles, moins intéressées par une perspective utilitariste. Un certain oubli des polémiques passées s’installe alors, et l’idée que l’ intégration à la française  est une réussite domine. Des études de cette époque portent sur des immigrés polonais et leurs descendants, sur des Italiens, Arméniens, Algériens et des réfugiés d’Europe de l’Est. Dans cette approche, David Levinson, anthropologue culturel, utilise diverses caractéristiques pour décrire différents groupes : ethniques, ethno-linguistiques, entités supranationales et infranationales, immigrants et même une génération issue de l’immigration. Les Catalans principalement dans les Pyrénées-Orientales. Les Corses représentent en 2008 environ 195 000 personnes en Corse seulement.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.