LA DEMOCRATIE CONTINUE PDF

Dans les démocraties représentatives contemporaines, ces représentants sont élus. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Juillet présentent le régime, qu’ils soient partisans ou opposants de celui-ci. La France ne doit LA DEMOCRATIE CONTINUE PDF être une démocratie, mais un régime représentatif.


Le choix entre ces deux méthodes de faire la loi, n’est pas douteux parmi nous. Pour certains auteurs, elle serait plus adaptée aux hommes modernes que, par exemple, la démocratie athénienne. Les individus pauvres font eux-mêmes leurs affaires : les hommes riches prennent des intendants. C’est l’histoire des nations anciennes et des nations modernes. Elle est largement plus répandue que la démocratie directe : environ la moitié des habitants de la planète vivent sous un régime de démocratie représentative. En démocratie représentative, c’est le corps des élus dans son ensemble qui exerce la souveraineté. Les élus n’ont donc de légitimité qu’au sein de l’assemblée qu’ils constituent.

Cette caractéristique explique l’importance du débat au sein de l’assemblée, de la discussion censée faire naitre la meilleure solution. Elle justifie la place de l’opposition. Cela implique aussi que chaque élu représente l’ensemble des citoyens : la Nation et non pas seulement ses électeurs. En France, c’est le cas par exemple des députés, tandis que les sénateurs représentent au contraire les collectivités territoriales. S’il n’est plus systématiquement lié à la notion de communauté de culture, le régime représentatif est apparu historiquement dans le cadre de la souveraineté nationale. La Nation doit donc être entendue ici comme un collectif, le corps des citoyens, qui a pour unique fonction l’exercice de la souveraineté. Le citoyen est une forme idéalisée de l’individu qui se caractérise par son abnégation, son absence de préjugés de classe.

This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.