La barbarie intérieure PDF

Enregistré à la barbarie intérieure PDF Présidence de l’Assemblée nationale le 3 février 2016. La procédure pénale constitue un élément fondamental dans un État de droit.


«Nietzsche dénonçait en 1887 les excitants qui ravageaient son temps : erotica, socialistica, pathologica. On y reconnaîtra les trois métamorphoses d’’une même tendance à la régression : barbarica. La barbarie éternelle c’’est l’’informe, le matériau brut, la désolation qui crie la victoire du désert. Les Anciens avaient rejeté le barbare aux confins de la civilisation, les Modernes ont choisi une stratégie plus subtile : pour la dissoudre, la Raison a intégré la barbarie au fond d’’elle-même. En se coupant de la transcendance du sens, le sujet contemporain a engendré les formes de fragmentation psychologique et sociale les plus aberrantes. Les effets de barbarie se manifestent par la dissolution de l’’homme, l’’effondrement de l’’éducation, la destruction de la culture et l’’abolition du politique. Cette barbarie intérieure signe la faillite de l’’universel dans l’’avènement de “l’’immonde” moderne. Et s’’il n’’y a plus de déserts comme le regrettait Camus, c’’est que le désert a délaissé les horizons lointains pour assécher la civilisation en ce qu’’elle a de plus proche. Le désert est aujourd’’hui au coeur de la cité parce que la barbarie est au coeur de la civilisation.»

Elle garantit l’effectivité du droit pénal dont l’objet est de protéger la société contre les actes qui portent atteinte à son existence, sa cohésion, ses valeurs et son organisation, tout en protégeant les droits et libertés de chacun. Cette garantie des libertés individuelles et des libertés publiques ne doit en aucun cas s’effacer face à la menace du terrorisme, bien que celle-ci soit sans précédent. La procédure pénale doit, au contraire, être un outil adapté permettant à l’autorité judiciaire de lutter efficacement contre cette menace, tout en respectant les droits et libertés qui structurent notre État de droit, que les auteurs de ces actes criminels tentent vainement de mettre à bas. Les attentats qui ont douloureusement touché notre pays cette année ont renforcé la conviction du Gouvernement de la nécessité d’adapter notre dispositif législatif de lutte contre le crime organisé et le terrorisme afin de renforcer de façon pérenne les outils et moyens mis à la disposition des autorités administratives et judiciaires, en dehors du cadre juridique temporaire de l’état d’urgence. La dimension internationale de ces organisations criminelles, les armements dont elles disposent, les moyens, y compris financiers ou de communication, sur lesquels elles s’appuient, la grande mobilité de leurs membres, rendent indispensable cette adaptation.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.