La banderole : Histoire d’un objet politique PDF

Slogans altermondialistes lors de la manifestation au Havre contre le sommet du G8 de 2011 à Deauville. L’altermondialisme désigne la banderole : Histoire d’un objet politique PDF mouvements promouvant l’idée qu’une autre organisation du monde est possible et qui, sans rejeter la mondialisation, se propose de la réguler.


De l’écharpe des suffragettes aux poitrines nues des Femen, des slogans étudiants de Mai 68 écrits en lettres rouges au drapeau de Solidarnosc, du portrait de l’homme tombé « pour la cause du peuple » aux slogans d’Act Up projetés sur les murs de la ville, la banderole peut prendre mille et une formes. Instrument politique s’adressant au pouvoir pour revendiquer ou dénoncer, appelant au ralliement à une cause ou simplement informatif, cet objet à la plasticité incroyable est de tous les soulèvements populaires du XXe et du XXIe siècle. Une histoire matérielle et incarnée des luttes contemporaines.

Ces revendications se traduisent par une recherche d’alternatives, globales et systémiques, à l’ordre international de la finance et du commerce. Protestations contre le G20 de Toronto en 2010. Les réunions internationales comme le G20 ou le G8 sont souvent pris pour cibles par les mouvements altermondialistes. Le terme anti-mondialisation a été le premier utilisé par les journalistes pour désigner le mouvement contestataire. L’altermondialisme se composant d’acteurs et d’organisations de différentes formes, son origine ne se rattache pas à une date bien définie. Ainsi, en 1984, naissent le Third World Network à Penang, association consacrée au développement et aux échanges Nord-Sud, et les contre-sommets, dont le premier se tient à Londres, sous le nom de Other Economic Summit. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.

Un contre-sommet contre le G7 a été organisé à Paris en juillet 1989. L’événement s’appelait « ça suffit comme ça » et visait principalement à annuler la dette contractée par les pays du sud. Une manifestation a rassemblé 10 000 personnes et un concert important a eu lieu sur la place de la Bastille avec 200 000 personnes. C’était le premier événement anti-G7, quatorze ans avant celui de Washington. Perçu comme essoufflé en occident, le mouvement reconnait un forte médiatisation après la crise économique de 2008. 2010, une contestation populaire dans de nombres pays arabes a lieu, revendiquant un besoin de démocratie qui ne soit pas une simple façade et plus de liberté individuelles.

Ces mouvements, bien qu’héritiers de l’altermondialisme par les thèmes qu’ils abordent, s’organisent très différemment des anciennes contestations altermondialistes qui reposaient sur les associations. Le mouvement altermondialiste résulte de la convergence et de la multiplicité de mouvements. La question des alliances est constante. La mouvance altermondialiste ne forme pas une organisation, mais plutôt un réseau au fonctionnement  horizontal . Cette diversité se reflète dans le grand nombre d’organisations se revendiquant altermondialistes.

Un mouvement français comme Les Désobéissants propose des ateliers pour organiser des actions de Désobéissance Civile en rapport avec les thématiques de l’altermondialisme. Les structures diversifiées constituant la mouvance altermondialisme sont organisées en réseau, où les médias qualifiés d’altermondialistes jouent un grand rôle. Article détaillé : Liste de médias de l’altermondialisme. Internet est également un élément important dans l’internationalisation, la constitution des réseaux d’associations altermondialistes. La pluralité des orientations politiques au sein du mouvement est difficile à synthétiser.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.