L’Espionne fonde son club PDF

Depuis sa première histoire, C’est mieux d’être bleu, parue en septembre 1985 dans la revue Astrapi, elle a écrit plus de l’Espionne fonde son club PDF textes pour la jeunesse et notamment trois séries, les Émilien, les Nils Hazard et L’Espionne. Marie-Aude Murail met en scène Émilien Pardini, un garçon qui a quatorze ans au début de la série et qui vit seul avec sa mère, Sylvie. La série le suit tout au long de son adolescence.


A l’école, Romarine a fondé un club d’espionnage avec quatre amis. Leur première mission : découvrir le prénom de la maîtresse sans se faire remarquer. Mais attention à Angelo ! Il a bien envie de le savoir avant elle ! Et, ça, Romarine ne peut l’accepter !

Marie-Aude Murail exploite toutes les ressources comiques et dramatiques de la famille monoparentale contemporaine. Parallèlement aux Émilien, Marie-Aude Murail entame une série d’aventures dans laquelle Nils Hazard, un étruscologue professeur en Sorbonne, aidé d’une ex-étudiante devenue sa secrétaire et sa petite amie, Catherine Roque, doit résoudre des énigmes policières. Qui veut la peau de Maori Cannell ? Golem a été traduit en anglais, italien, brésilien, serbo-croate, lituanien, chinois, coréen et japonais. 2012 avec l’adaptation des Grandes espérances. Pour Malo de Lange, elle a revisité le Paris d’Eugène Sue et appris l’argot des grinches pourchassés par Vidocq.

Même si ses lecteurs, qui ont un peu grandi en vingt ans, lui redemandent régulièrement des nouvelles d’Émilien, de Martine-Marie ou de Nils, Marie-Aude Murail change maintenant à chaque roman de genre et d’époque. Tu t’es vu quand tu triches ? Marie-Aude Murail a été une des premières à aborder l’homosexualité en littérature pour adolescents. Elle s’est exprimée sur la question dans une interview :  Alors bien sûr, pour moi, Oh, boy ! Malgré la gravité de certains thèmes, sa  pédagogie dramatique de la vie  n’est ni noire ni lourde : Marie-Aude Murail considère qu’une œuvre de fiction destinée à la jeunesse n’a aucune raison de se terminer mal.

Pour la part qui lui incombe, elle pense même sincèrement que ce serait une faute professionnelle. Ainsi,  la vie, la Vie  sont les derniers mots de Miss Charity. Il n’empêche que la mort rôde, elle aussi, dans le thriller – son premier – paru au printemps 2010 : Le Tueur à la cravate. Jean Perrot a pu écrire :  » Son but véritable est de toucher les cœurs par une émotion purificatrice, objet ultime de la morale de la romancière. 3 000 façons de dire je t’aime, éd.

Qui a peur de madame Lacriz ? Je Bouquine, du même éditeur, accueille régulièrement ses récits, plus longs et à l’intention des 10-15 ans. Marie-Aude Murail n’a cessé de réfléchir, depuis sa thèse de lettres, sur sa pratique d’écrivain jeunesse et d’écrire à ce sujet des articles, des conférences et même des livres. Elle en a publié un premier en 1993, dans lequel elle faisait le bilan de ses rencontres avec son public et, dix ans plus tard, un second qui est davantage consacré aux convictions qui l’ont fait, comme elle l’écrivait déjà en conclusion de sa thèse,  demeurer en enfance . Depuis de nombreuses années, en effet, la littérature jeunesse est utilisée par les enseignants pour initier les élèves au plaisir de la lecture. Elle a désormais acquis dans l’École son statut de littérature à part entière avec les listes d’ouvrages jeunesse recommandés par le ministère de l’Éducation nationale. Marie-Aude Murail s’est aussi intéressée à l’apprentissage de la lecture.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.