L’Epître de Paul aux Galates PDF

L’Épître aux Romains est une lettre du Nouveau Testament envoyée par l’apôtre Paul à l’Église de Rome. Les idées développées dans cette épître forment le fondement de la doctrine des Églises chrétiennes l’Epître de Paul aux Galates PDF sujet de la justification par la foi. Cette épître se situe dans deux registres.


Rome est une Église naissante qui ne fut pas fondée par Paul, mais à laquelle Paul envisage de rendre visite. Les deux communautés initialement séparées doivent apprendre à cohabiter et coopérer. Les juifs à Rome formaient une communauté mal acceptée. C’est la première partie de la lettre. Elle se présente sous forme d’un exposé méthodique.

L’épître débute par une présentation spirituelle de Paul. Dans un premier temps il démontre que les hommes ont besoin d’être sauvés par Dieu. Les païens notamment qui refusent de croire en lui malgré le témoignage de sa puissance créatrice. Ne se souciant pas de posséder la connaissance de Dieu, ils sont abandonnés à eux-mêmes, livrés à leur esprit insouciant, à une conduite indigne.

Quel est dans ce cas l’avantage d’être juif ? Le peuple juif a le privilège d’avoir été choisi par Dieu qui lui a confié sa Parole. Ce n’est pas  au nom d’une loi qu’il pratiquerait  que l’homme est sauvé, mais par la foi. Si ce n’était pas le cas, Dieu serait seulement le Dieu des juifs. Il n’y a qu’un seul mode de justification, commun aux païens et aux juifs : la foi.

Abraham a eu foi en Dieu avant que la Loi ne soit donnée et avant sa circoncision, qui ne fut que le signe postérieur de sa foi en Dieu. Par le baptême en Jésus-Christ les chrétiens marchent dans une vie nouvelle. Leur corps n’est plus soumis au péché mais il est sous l’emprise de la grâce. Il démontre ensuite que la grâce souveraine n’est pas liée à un avantage héréditaire mais à notre volonté d’accueillir Dieu. Dieu pouvant tout, il peut sembler qu’il crée certains hommes destinés à se perdre et d’autres à être sauvés. Personne n’étant exclu de l’appel de la grâce de Dieu, le salut est offert à tous les hommes car il dépend de la foi et non de l’application d’une loi.

Israël est comme un olivier cultivé dont des branches ont été arrachées. Giorgio Agamben, Le temps qui reste : un commentaire de l’épître aux Romains. Samuel Bénétreau, L’Épître de Paul aux Romains, CEB, Vaux-sur-Seine, Edifac, 1996, 1997, 2 t. Alain Gignac, Juifs et chrétiens à l’école de Paul de Tarse. Simon Légasse, L’Épître de Paul aux Romains, Cerf, 2002, 1008 p. Dominique Martens, La justification par la foi dans Romains 3,21-26. Connaître la Bible , no 52, Bruxelles, Lumen Vitae, 2008, 80 p.

Stegemann, Le sujet de l’épître aux Romains et Romains 9-11, dans Le déchirement, Juifs et chrétiens au premier siècle. Frédéric Godet, Introduction au Nouveau Testament, Les épîtres de Paul,  Épître aux Romains . Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 22 janvier 2019 à 17:32.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.