L’Ennemi intime PDF

L’amitié n’a rien d’une passion déboussolante. On n’a pas de coup de foudre pour un ami: on se lie délibérément, lentement, par consensus. Avec l’ami on partage, on conjugue deux esprits. Cela modifie le rapport: on réclame non plus seulement la l’Ennemi intime PDF, mais le contact de l’autre.


Ils avaient vingt ans et ils ne laisseront à personne le soin de dire que ce fut l’âge le plus terrible de leur vie. Appelés ou engagés, deuxième classe ou officiers, balancés dans le chaudron de la guerre d’Algérie, ils ont accompli des actes dont jamais ils ne se seraient crus capables. Il faut plonger dans l’affreuse réalité de la guerre pour comprendre pourquoi un jeune engagé de dix-neuf ans peut écraser la tête d’un Arabe à coups de pierre, comment un gamin de vingt ans arrive à tourner la magnéto, abattre à bout portant un blessé, violer une jeune fille. Comprendre pourquoi les autres, complices dans le silence, indifférents ou désespérés s’accoutument. Pendant des mois, Patrick Rotman a recueilli des témoignages d’hommes qui avaient été confrontés à la violence extrême : torture, exactions, sévices du FLN, viols, exécutions sommaires. Cette trentaine de récits, concrets, brutaux, parfois insupportables, se mêlent à l’histoire de la guerre d’Algérie.L’ennemi intime raconte la spirale infernale qui transforme un homme ordinaire en bourreau banal, décrit ce processus où les barrières morales, éthiques, humaines s’effondrent.L’ennemi intime explore les ténèbres de l’âme, ces contrées vertigineuses où se tapit la bête, fouille la zone obscure qui chez l’homme se refuse à l’humanité.L’ennemi intime, c’est celui qui est en nous.

Le corps a ses raisons, impérieuses : la conscience est troublée. On ne s’appartient plus vraiment quand on tombe amoureux, et déjà cette fièvre distingue l’amour de l’amitié : l’ami n’est plus ami s’il est objet de désir. Aimer, c’est aussi posséder et être possédé. Si ce constat est pertinent, il est terrible: est-ce tomber si bas que de s’envoyer en l’air ! Il ne s’agit pas d’une simple relation physique, trop innocente: l’âme est dans le coup. On ne fait jamais l’amour avec un simple corps, mais avec quelqu’un. Bien sûr l’Autre est respecté, et il ou elle est plus qu’un objet de satisfactions.

Quittons le : il y a une autre sorte d’amour qui prétend ne pas s’intéresser au corps. Prenons garde : ce qu’on appelle aujourd’hui l’amour platonique n’est plus de l’amitié. Il ne fait qu’y ressembler si le couple formé est bien un couple, et pas une paire d’amis. C’est un amour idéal, au sens propre du terme: il est pur comme une idée, mais tout aussi abstrait.

Par amitié il ne faut pas entendre un simple rapport de personnes pouvant se témoigner quelque estime: les simples affections de confrères, compères et complices ne valent pas l’Amitié entière. Reste un amour qui se distingue des deux précédents par sa générosité: l’amour du prochain. Un amour sans attente de réciprocité, qui ne lie pas par un rapport d’égal à égal: on aime l’humanité comme on aime un dieu, la vie, ou la nature. Nous ne sommes plus au temps des Grecs de Platon, qui s’aimaient délibérément, ne connaissaient pas l’amour chrétien et ne se témoignaient pas d’estime par principe. Le carcan social n’apprend pas à aimer, mais comment aimer: la sagesse de l’amour est technicienne. L’Autre est seulement intéressant: considéré comme un objet dont on attend quelque profit. On mise sur lui plutôt que de l’aimer: la générosité ne va plus de soi.

La routine du travail noyant dans l’inconscience le désir de véritable unité, fait que chacun reste absolument seul. Amitié avait un A majuscule, alors que le mot amour n’en a pas? Dès là, si quelqu’un a été amoureux du corps d’Alcibiade, ce n’était pas d’Alcibiade qu’il était épris, mais d’une chose appartenant à Alcibiade. Aussi celui qui aime ton corps, quand ce corps a perdu sa fleur de jeunesse, s’éloigne et te quitte. Mais celui qui aime ton âme ne s’en ira pas, tant qu’elle marchera vers la perfection. Et bien, moi je suis celui qui ne s’en va pas, mais qui demeure, quand le corps perd sa fleur et quand les autres se sont retirés.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.