L’Architecture moderne est morte à Saint-Louis, Missouri, le 15 juillet 1972 à 15 h 32, ou à peu près PDF

Elle était dans le groupe impressionniste, respectée par ses camarades et admirée. Les étapes de la carrière de Berthe Morisot ne sont pas très marquées, car elle a détruit l’Architecture moderne est morte à Saint-Louis, Missouri, le 15 juillet 1972 à 15 h 32, ou à peu près PDF ses œuvres de jeunesse. En 1983, Elizabeth Kennan, rectrice du Mount Holyoke College et C. Ils ont été les pionniers d’une reconnaissance que, selon Sophie Monneret, on ne lui accordait pas par sexisme.


Depuis quelques années, on constate une forme de réhabilitation de Berthe Morisot. Le musée Marmottan lui a consacré une grande rétrospective de mars à août 2012. C’était la première rétrospective qu’on lui accordait à Paris depuis près de cinquante ans. Berthe Morisot au soulier rose peinte par Édouard Manet en 1872, Hiroshima Museum of Art.

Madame Théodore Gobillard, née Yves Morisot peinte par Edgar Degas en 1869, Metropolitan Museum of Art. Berthe Morisot naît à Bourges où son père, Edme Tiburce Morisot, est préfet du département du Cher. Vous rendez-vous bien compte de ce que cela veut dire ? C’est en effet la mère des sœurs Morisot qui leur avait offert des leçons de peinture pour faire une surprise à son mari qui, lui-même, avait étudié l’architecture et était amateur d’art. Cependant, après avoir rencontré les copistes au Louvre, notamment Fantin-Latour qui s’enthousiasmait pour Horace Lecoq de Boisbaudran et ses méthodes originales, Edma et Berthe demandèrent à Guichard des leçons de peinture en plein air. Vue du petit port de Lorient, 1869, par Berthe Morisot.

En 1863, il y eut un phénomène qui devait marquer l’histoire de l’art : le Salon de peinture et de sculpture accepta les toiles de Corot. Cette agitation n’empêchait pas les sœurs Morisot de préparer leur premier envoi au Salon de 1864. Les Morisot louèrent une ferme dans un quartier de Pontoise nommé  Le Chou , sur les bords de l’Oise, près d’Auvers-sur-Oise. La Brémondière, scène de rivière aujourd’hui disparue. Au Louvre, les deux sœurs ont rencontré Édouard Manet avec les copistes. Les parents Morisot donnaient des soirées où ils rencontraient les Manet. Cette bourgeoisie d’avant-garde était alors très mondaine.

Degas avait été amoureux d’Edma, et que Manet avait exprimé son admiration pour le travail de cette même jeune fille. Morisot s’inquiétait moins, désormais, pour la carrière de ses filles que pour le choix de leurs époux : Yves venait d’épouser en 1866 Théodore Gobillard, un fonctionnaire mutilé d’un bras pendant la campagne du Mexique. Après avoir passé un dernier été avec ses deux sœurs en Bretagne, chez Edma, Berthe commença une carrière indépendante. Elle peignit une vue de la rivière de Pont-Aven à Rozbras, exposée l’année suivante au Salon de 1868, avec les toiles d’Edma, qui exposait encore. Berthe adoptait là un style qui rappelait une scène de genre d’Alfred Stevens, tout en faisant preuve d’une bien plus grande liberté. Le tableau fut d’ailleurs admis au salon de 1870 en même temps qu’un autre tableau de Berthe, de plus grand format, représentant Madame Morisot-mère et Edma, intitulé Madame Morisot et sa fille, Madame Pontillon, également intitulé La Lecture, National Gallery of Art.

Il semble que les critiques aient été au courant des interventions excessives de Manet, raison pour laquelle ils gardèrent un silence discret, ce qui irrita Manet. Le 19 juillet 1870, éclatait la guerre entre la France et la Prusse. Degas, Félix Bracquemond et d’autres artistes, étaient engagés dans la Garde nationale. Paris et que la santé de la jeune fille était mise à rude épreuve. Berthe cessa de peindre pendant un temps. Femme et enfant au balcon 1872 par Berthe Morisot.

Il y eut ensuite un chassé-croisé d’influences mutuelles, d’emprunts parfois imperceptibles, de Manet à Morisot et inversement. Yves est de profil et l’enfant, de dos, tourné vers Paris, reprend une idée que Berthe avait déjà traitée dans une des aquarelles de Cherbourg : Femme et enfant assis dans un pré 1871, où l’enfant a également le dos tourné. Berthe Morisot rappelle celle du Balcon de Manet. Le personnage de dos apparaît souvent dans les toiles de Berthe. L’atelier de Berthe à Passy avait été endommagé par la guerre. De cette période date Berthe Morisot au chapeau noir, 1872, collection particulière. Au début de l’année 1872, par l’intermédiaire d’Alfred Stevens, le marchand Paul Durand-Ruel vint dans l’atelier de Manet et lui acheta vingt deux toiles.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.