L’Affaire Copernic : Les secrets d’un attentat antisémite PDF

Hassan Diab, un Canadien d’origine libanaise a été extradé le 15 novembre 2014, vers la France où il est en détention provisoire jusqu’au prononcé d’un non-lieu, le 12 janvier 2018. L’Affaire Copernic : Les secrets d’un attentat antisémite PDF verrière de la synagogue s’effondre sur les fidèles, une des portes est soufflée. France, est également tuée sur le coup alors qu’elle marchait sur le trottoir, tout comme Jean Michel Barbé, chauffeur d’une famille qui fréquente la synagogue.


3 octobre 1980. Une bombe explose en plein coeur de Paris, devant la synagogue de la rue Copernic : quatre morts, quarante-six blessés.
13 novembre 2008. La gendarmerie royale canadienne arrête un professeur de sociologie de l’université d’Ottawa visé par un mandat d’arrêt international émis par un juge antiterroriste parisien. L’homme, Canadien d’origine libanaise, est soupçonné d’être le poseur de bombe de la rue Copernic. Le juge souhaiterait l’entendre.
Vingt-huit années séparent ces deux événements, durant lesquelles l’enquête et la traque menées par des policiers, des juges, des barbouzes et des journalistes n’a jamais vraiment cessé. C’est que l’attentat a marqué les mémoires et qu’il fut le premier d’une sinistre série d’actes sanglants commis à Paris.
De Beyrouth à Ottawa, d’Oslo à San Francisco en passant par Damas, Bagdad, Anvers et Paris, l’enquête retrace le parcours des jeunes militants pro-palestiniens, en rupture avec leur organisation et jusqu’au-boutistes, bientôt reconvertis en honorables cadres supérieurs en Amérique du Nord et au Liban…
Au-delà de l’élucidation du crime, la justice passera-t-elle ?

Jean Chichizola est journaliste au Figaro.
Hervé Deguine est historien et journaliste.

La plaque commémorative apposée sur la façade indique :  À la mémoire de Jean Michel Barbé, Philippe Bouissou, Hilario Lopez Fernandez, Aliza Shagrir tués lors de l’odieux attentat perpétré contre cette synagogue le 3 octobre 1980 . Le lendemain, une manifestation spontanée de plusieurs milliers de personnes se tient devant la synagogue, puis part sur les Champs-Élysées, tandis que d’autres manifestations de protestation ont lieu dans des villes de province. Les défilés prennent prioritairement pour cible le gouvernement de droite alors au pouvoir. La campagne présidentielle vient de débuter et Jean-Pierre Chevènement dénonce dans Le Monde la  véritable osmose  s’est créée entre une partie du personnel dirigeant giscardien et l’extrême droite . La police comme la DST ont cependant très tôt la certitude que la FANE n’est pas en mesure d’avoir commis l’attentat et privilégient la piste moyen-orientale.

This entry was posted in Manga. Bookmark the permalink.