L’Église et la société chrétiennes en 1861 (2e éd.) PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. L’Église et la société chrétiennes en 1861 (2e éd.) PDF et, de fait, d’une partie de la diaspora russe.


L’Église et la société chrétiennes en 1861 (2e éd.) / par M. Guizot
Date de l’édition originale : 1861
Sujet de l’ouvrage : Église — 19e siècle

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Article détaillé : Église de Kiev et de toute la Rus’. L’Église orthodoxe russe fait remonter son origine au baptême du prince Vladimir Ier de Kiev en 988. Russie a établi ensuite une tradition religieuse qui est devenue, au fil des siècles, un élément déterminant de son  être au monde . Bulgares, saints Naum et Clément d’Ohrid et c’est ainsi qu’ils sont entrés dans la  civilisation du livre . Les traductions – non seulement celles des œuvres liturgiques mais aussi celles des chroniques et des ouvrages scientifiques – se multiplient ensuite. Turcs ottomans un millénaire plus tard.

Christ en Gloire, Évangile du monastère d’Andronikov à Moscou, env. Moscou s’inscrit alors dans une perspective eschatologique pour assumer la Révélation. Ce concept est aujourd’hui bien vivant dans la Rome russe qui a retrouvé sa place et sa mission de conduire le peuple de Dieu jusqu’à la Parousie. Cette unité de la  terre russe orthodoxe  s’exprime aussi dans un art et dans une liturgie. Dès l’origine, la chrétienté russe a adopté la théologie de la lumière alors condamnée à Constantinople.

This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.