L’écrivain devant la révolution PDF

L’écrivain devant la révolution PDF habitants sont appelés les L’Islois . L’Isle-sur-la-Sorgue est située entre Avignon et la vallée Nord Luberon, à quelques pas de Fontaine-de-Vaucluse. L’Isle-sur-la-Sorgue compte trois hameaux qui sont Saint-Antoine, Petit-Palais et Velorgues. Environ 800 km de Paris, 80 km de Marseille et 23 km d’Avignon.


Ce texte fut écrit en marge du Congrès international des écrivains pour la défense de la culture qui s’est tenu à Paris en 1935, réunissant des intellectuels résolus à mener le combat contre le fascisme, marqué par les discussions entre communistes et surréalistes. Fondane se positionne en tant qu’intellectuel face à la conception que l’on se fait alors du marxisme et de la révolution communiste. « Copyright Electre »

Distance de l’Autoroute A7 : 13 km par la RD 25 pour la sortie Avignon Sud et 12 km par la RD 938 pour la sortie Cavaillon. Gare de L’Isle sur la Sorgue – Fontaine de Vaucluse en centre ville desservie par la ligne 09 d’Avignon-Marseille via Cavaillon des TER Provence de la SNCF, gare d’Avignon TGV à 20 km. Lignes d’autocars subventionnées par le département du Vaucluse et assurées par les compagnies Voyages Arnauds et Transdev Sud est : La ligne Avignon-L’Isle, Avignon-Apt, Carpentras-Marseille, Carpentras-Cavaillon passent par l’Isle-sur-la-Sorgue. Aéroport d’Avignon à 15 km par la RD 25 et de Marseille-Provence à 70 km. L’Isle-sur-la-Sorgue tient son nom de la Sorgue qui prend sa source quelques kilomètres en amont à Fontaine-de-Vaucluse. Celle-ci se divise en de multiples bras et canaux qui divisent la ville en plusieurs îles. Le canal de Carpentras passe au nord de la ville, qui reçoit en outre une branche du canal Saint-Julien.

Une grande partie de la commune se trouve sur une nappe sub-affleurante qui, par temps de pluie intense, remonte jusqu’en surface et envahit les terrains et parvient même à s’infiltrer à l’intérieur de certaines habitations. Dans le passé, les agriculteurs creusaient des fossés afin d’évacuer les eaux de ruissellement ou remontant de la nappe. Le territoire de la commune est presque entièrement compris dans la vaste et riche plaine de la Sorgue. Le climat de la ville est méditerranéen.

Il est clément à l’exception des jours où le mistral souffle. Le nom de la commune en provençal est l’Ilo. Sur les panneaux de signalisation, la commune a ajouté l’appendice de Venisso, c’est-à-dire  du Comtat Venaissin . La graphie  islo  utilisée sur ces panneaux est fautive, résultat d’un amalgame entre la graphie française  isle  et le mot provençal isclo, qui signifie également île, tombé en désuétude au profit de ilo – cf. L’Illa de Venissa selon la norme classique de l’occitan ou L’Ilo de Venisso en provençal selon la norme mistralienne. A l’époque moderne, le nom de la ville en français est L’Isle-de-Venisse.

Le mot provençal sorgo signifie source, petit cours d’eau. Le nom de la rivière, la Sorgue, est le résultat de la transformation en un nom propre en français d’un nom commun en provençal. La cité a été fortifiée par les papes et devint le refuge des cités voisines. L’Isle-sur-la-Sorgue a abrité pendant plusieurs siècles une des 4 « carrières » juives, c’est-à-dire les ghettos où l’administration papale obligeait les Juifs du Pape à habiter. Ces carrières ont été supprimées quand le Comtat Venaissin et Avignon ont été rattachés à la France. La ville fut épargnée par les guerres de Religion. La ville fut frappée par des épidémies de peste en 1458, 1628, 1629 et 1721 et de choléra en 1837 et 1854.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.