Jouer au hockey à la manière de la LNH PDF

Jouer au hockey à la manière de la LNH PDF article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Le masque est le casque porté par le gardien de but au hockey sur glace afin de protéger sa tête contre les blessures.


Jouer au Hockey à la manière de la LNHTM enseigne au débutant à développer des techniques de hockey et à jouer le jeu dans son ensemble. Avec les étoiles de la LNH, apprenez à patiner en puissance, à gagner des mises au jeu, à améliorer votre lancer frappé, à adopter une défensive solide comme le roc et à garder le but pour un jeu blanc. Cette édition entièrement mise à jour vous procurera des informations indispensables sur la forme physique, la prévention des blessures, le choix de l’équipement adéquat et sur l’art de rester concentré sur le jeu. Cet ouvrage inclut des photos sensationnelles de vos idoles Jarome Iginla, Alexander Ovechkin et Martin Brodeur ainsi que des dizaines de conseils de joueurs de la LNH. Ce livre vous permettra de commencer du bon patin!

Le masque a fondamentalement changé la manière de jouer des gardiens, puisqu’ils peuvent s’agenouiller pour arrêter un tir sans courir le risque qu’une crosse, un patin ou un palet frappe ou lacère le visage, ou les assomme. Depuis, le masque est devenu populaire. Aux Jeux olympiques d’hiver de 1936, le gardien japonais Teiji Honma porta un masque semblable à celui d’un receveur de baseball. Ce n’est pas avant 1959 qu’un gardien utilisa une protection faciale de manière régulière. Cette saison-là, Montréal finit premier de la saison régulière et remporta la coupe Stanley, et Plante reçut le trophée Vézina de meilleur gardien et fut nommé dans la seconde équipe d’étoiles. Le style du masque de Plante n’est plus utilisé, cependant sa célébrité continue grâce au personnage de Jason Voorhees de la série de films Vendredi 13.

En 1989, le Québécois Sam St. Laurent a été le tout dernier gardien de but à jouer avec ce type de masque avant de le remplacer par le modèle actuel. Le masque de gardien a depuis connu plusieurs évolutions. Un masque complet classique en fibres de verre et kevlar avec protège-gorge, porté par Martin Gerber. Le second type de masque est un casque en fibres de verre avec une grille attachée au milieu. Il peut être également fait en fibres de carbone ou en un mélange de fibres de verre et de kevlar.

Ces masques sont bien plus capables de résister aux impacts de palet allant à grande vitesse et sont utilisés à tous les niveaux du hockey sur glace organisé. Clint Malarchuk en 1989, où il eut la veine jugulaire sectionnée par la lame d’un joueur adverse, la plupart des gardiens attachent un protège-gorge à leur masque, quel que soit le modèle. L’arrivée du masque a changé la façon de jouer des gardiens de buts, leur permettant de faire plus d’arrêts sur les genoux sans peur de blessures sérieuses à la tête ou au visage. Avant, la plupart des portiers restaient debout autant que faire se peut. Dans le hockey moderne, un gardien fait la plupart de ses arrêts avec un ou les deux genoux sur la glace. Avec la surface disponible sur les masques complets, les gardiens trouvent de bon ton de donner une décoration particulière sur leur masque. Les masques modernes offrent également cette possibilité, et les gardiens sont facilement identifiables de par leur design, souvent transférant les couleurs de leur nouvelle équipe sur leur motif, tel le thème de Marvin le Martien de Patrick Lalime.

Receveur de baseball avec un masque. Ces dernières années, les receveur de baseball ont commencé à porter des masques similaires à ceux du hockey sur glace. Photo de Clint Benedict avec son masque de cuir sur legendsofhockey. Biographie de Clint Benedict sur legendsofhockey. Photo de Teiji Honma sur legendsofhockey. Biographie de Jacques Plante sur legendsofhockey.

This entry was posted in Romans et littérature. Bookmark the permalink.