Jonas ou l’existence prophétique PDF

La Création d’Adam par Michel-Ange,plafond de la chapelle Sixtine, au Vatican. L’onomastique propose plusieurs pistes concernant l’origine du nom d’Adam. Ainsi, des tablettes d’Ougarit révèlent qu’en langue ougaritique, l’humanité se dit  adm  qui donne en hébreu  Jonas ou l’existence prophétique PDF , le premier homme. Cette étymologie populaire qui fait venir Adam d’adama ne tient pas compte du mode de formation des mots de la langue hébraïque : du plus court au plus long, parallèlement à l’élaboration des notions.


La série Ecriture Sainte présente les différents livres de la Bible, par des traités accessibles à tous. Elle poursuit un triple objectif : susciter une plus grande soif de connaître la Parole de Dieu, donner les bases d’une lecture juste et éclairée de tel livre biblique, proposer une nourriture spirituelle sur l’un des thèmes principaux abordés dans ce livre. Pour celui-ci, le thème choisi est : l’existence prophétique.  » Dieu vit ce qu’ils faisaient pour se détourner de leur conduite mauvaise. Aussi Dieu se repentit du mal dont il les avait menacés, il ne le réalisa pas  » (Jon3,10).

C’est donc Adam qui donne Adama et pas le contraire. Dans le texte, la terre n’est nommée adama qu’après la formulation par Dieu du projet de faire Adam. Enfin, le nom propre Adam est antérieur à son utilisation générique dans les langues sémitiques. Il est notamment attesté chez un souverain d’Assyrie, Adamu. En termes de microsémantique, Ed suggérerait l’énergie vitale. Andrea pisano, lavoro di adamo ed eva, 1334-43, dal lato ovest del campanile 01.

Comme Dieu considérait qu’il n’était pas bon pour l’homme d’être seul, il modela des animaux qu’il amena à Adam pour voir comment il les appellerait. Adam donna un nom à chacun d’entre eux, mais ne se trouva pas de compagnie qui lui convienne. Adam reconnut la femme comme chair de sa chair et os de ses os, c’est-à-dire  tirée de lui . Adam reconnut la femme pour sa compagne, et Dieu leur commanda d’être féconds, de soumettre les animaux et de manger des végétaux. Le premier couple fut placé par Dieu dans le jardin d’Éden, pour qu’Adam cultive le sol et garde le jardin. Adam et Ève d’Albrecht Dürer, 1507.

Dieu mentait, qu’ils n’en mourraient pas, mais que leurs yeux s’ouvriraient et que leur nouvelle connaissance les apparenterait à des dieux. La femme mangea du fruit défendu et en donna à Adam qui en mangea à son tour. Mais après avoir goûté à ce fruit, ils virent qu’ils étaient nus et allèrent se cacher. C’est de cette façon que Dieu s’aperçut qu’ils avaient goûté au fruit défendu, car, lorsqu’il demanda  Qui t’a appris que tu es nu ? Adam dut avouer sa faute en admettant avoir mangé le fruit. Alors Dieu prononça le jugement, énumérant les conséquences de la transgression : le serpent sera maudit et devra ramper, tandis que Dieu jeta l’hostilité entre la femme et le serpent, entre la descendance du serpent et la descendance de la femme, en ajoutant que  celle-ci t’écrasera la tête, et toi , tu lui mordras le talon.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.