Informer, convaincre : Les secrets de l’écriture journalistique PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. C’est ce verdict scandaleux qui pousse Émile Zola à intervenir de façon très informer, convaincre : Les secrets de l’écriture journalistique PDF, en s’exposant personnellement à des poursuites en Cour d’assises, devant un tribunal civil et non militaire. Zola comparaît effectivement au mois de février 1898.


Bien que le président de la Cour interdise de parler de l’affaire Dreyfus, plus de cent témoins parviennent à s’exprimer. Zola est condamné au maximum de la peine et s’exile à Londres. Zola, au travers de son engagement et en raison des résultats obtenus, est donc le symbole de l’éloquence oratoire et du pouvoir de la presse mis au service de la défense d’un homme et de la vérité. Zola en pleine gloire s’engage dans l’affaire Dreyfus. En 1898, Émile Zola est un écrivain au sommet de la gloire. Bien qu’il n’ait jamais pu se faire élire à l’Académie française, il est décoré de la Légion d’honneur et préside la Société des gens de lettres.

Reconnu avant tout comme romancier, Zola a pourtant commencé sa carrière d’homme de lettres dans la presse, dont il a compris le pouvoir croissant. Journaliste passé par toutes les rubriques de nombreux journaux, y compris les faits divers, il y a acquis la maîtrise d’une écriture tournée vers l’efficacité. Il s’est aussi fait longtemps connaître comme critique d’art, épinglant ou louant les nouveaux mouvements picturaux, comme les anciens. Avant ses premiers contacts à l’occasion de l’affaire Dreyfus, Zola n’a jamais fait de politique, hormis un bref intermède à la chute du Second Empire, afin d’obtenir un poste de sous-préfet, sans succès. L’affaire Dreyfus commence à l’automne 1894 sur la base d’une lettre appelée  bordereau . Cette lettre prouve que des fuites sont organisées vers l’ambassade d’Allemagne à Paris. Un capitaine d’état-major de confession juive, Alfred Dreyfus, est alors accusé d’espionnage et condamné au bagne à perpétuité car son écriture ressemble à celle du bordereau.

La famille du capitaine n’a jamais accepté les circonstances de cette condamnation. Mathieu Dreyfus, le frère du condamné, et Lucie Dreyfus, son épouse, ne peuvent s’y résoudre et engagent tout leur temps et leurs moyens. Petit à petit, des informations filtrent, des détails s’amoncèlent encourageant la famille dans la voie de la révision. Le tournant vient de la publication du fac-similé du bordereau par le journal Le Matin en novembre 1896. L’écriture du coupable est placardée dans tout Paris et, inévitablement, elle est reconnue : c’est celle d’Esterhazy. Mathieu Dreyfus en est informé et Lucie Dreyfus porte plainte contre Esterhazy. L’audience est ouverte le 10 janvier 1898.

Article détaillé : Émile Zola dans l’affaire Dreyfus. Ces écrivains ont su à l’occasion consacrer leur savoir-faire et leur habileté rhétorique à combattre l’intolérance et l’injustice. Ils ont mis leur célébrité au service de la cause défendue, sans souci des conséquences. Le camp dreyfusard cherchait à générer un engagement de ce type, souhaitait l’emblème littéraire au profit de leur cause.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.