Ils ont acheté la presse : Pour comprendre enfin pourquoi elle se tait, étouffe ou encense PDF

Article détaillé : Histoire de la presse écrite ils ont acheté la presse : Pour comprendre enfin pourquoi elle se tait, étouffe ou encense PDF France. Scène du Carnaval de Paris 1896, Le Petit Parisien.


À force d’être si proche du pouvoir, la presse n’est plus un contre-pouvoir crédible.
Gavée de subventions publiques et de privilèges fiscaux, la presse est épargnée par l’effort de solidarité imposé à tous. Un favoritisme d’État (les contribuables versent plus de 5 000 euros de subvention par mois et par journaliste…) dont la presse bien sûr ne parle pas, mais dont ce livre dresse un bilan alarmant.
Vigilante sur toute proximité avec les sarkozystes, la presse a accepté de devenir capitalistiquement proche du pouvoir socialiste, s’étant vendue sans états d’âme à des financiers (il est vrai qu’ils s’affichent «de gauche»). En étudiant notamment de près la reprise du Monde par le trio Pigasse-Bergé-Niel, et en revenant sur la gestion du Nouvel Observateur par Denis Oliveraies, avec aussi un éclairage sur Médiapart ou le Huffington Post d’Anne Sinclair, on découvre avec effarement les coulisses d’une presse embourbée dans ses contradictions, ses compromissions, ses oeillères et ses mensonges.
La presse a renoncé à être le quatrième pouvoir, pour mieux se fondre dans le cinquième pouvoir : celui de vastes réseaux mondialisés, mêlant hommes d’affaires, financiers, médias et politiques, agissant et décidant en toute discrétion, parallèlement aux structures démocratiques devenues impuissantes.
Une enquête fouillée de plus de deux ans, un voyage édifiant et instructif sans parti pris, sans tabous, sans langue de bois dans les coulisses, où l’on croise les membres du Siècle (le plus grand groupe d’influence français), les Young Leaders Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar, le Bilderberger Manuel Valls, le German Marshall Fund, financera : américain de Terra Nova, organisateur des Primaires du Parti Socialiste… et où l’on découvre les stupéfiantes conditions de nomination de l’inconnu Herman Van Rompuy à la présidence du Conseil européen.
Ne reste-t-il qu’Internet pour disposer d’une information non formatée, plurielle et de vrais débats contradictoires loin de tous ces conflits d’intérêts et de ces magouilles devenus répulsifs aux lecteurs ?

L’auteur : Benjamin Dormann, 50 ans, a été journaliste dans la presse financière, puis trésorier d’un parti politique et candidat à des élections européennes et législatives. Diplômé d’un MBA en finance de l’université de Chicago, il est depuis seize ans associé d’un cabinet de consultants indépendants, spécialisé en gestion de risques et en crédit aux entreprises, et président exécutif d’une structure internationale active dans trente-huit pays.

Tous les journaux ayant paru sous l’Occupation, dont Le Matin et Le Temps, sont interdits de parution à la Libération puis expropriés en 1946 par le GPRF. La rédaction du Pré-Botté à Rennes, ancien siège de Ouest-France, l’un des plus gros quotidiens de la PQR française. Les journalistes sont tenus à des règles déontologiques dont les bases sont la vérification des faits et la protection des sources. La loi ne prévoyant pas ce rôle à la commission, le texte de 1918 est resté d’actualité jusqu’en janvier 1938, date à laquelle il a été révisé et complété. Articles détaillés : Censure en France et Article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme. L’hebdomadaire Marianne dans son no 209 de la semaine du 23 au 29 avril 2001 s’était intéressé à l’opinion des journalistes français et en particulier à leur penchant politique.

A l’image d’une grande partie du corps électoral, la population journalistique a basculé d’une adhésion sans réserve à un rejet sans nuances. Pour certains spécialistes, cette forte sur-représentativité des partis de gauche parmi les journalistes a des raisons historiques :  De 1960 à 1980, les militants étaient tous à l’extrême gauche. Ces jeunes journalistes ont été par la suite accueillis au sein des rédactions des grands organes de presse, notamment Libération d’abord, puis Le Monde. Selon Basile Karlinsky, ancien journaliste à Libération, le trotskisme aurait ainsi été une bonne école de journalisme. En dépit d’intérêt pour l’actualité qui augmente, le baromètre annuel publié en janvier 2019 confirme le manque de confiance des Français envers les médias, les journalistes étant jugés indépendants par seulement un quart des sondés.

Articles connexes : Presse en France et Crise de la presse quotidienne française. Locaux actuels, boulevard Auguste-Blanqui, du Monde, successeur du Temps après-guerre et l’un des journaux de  référence  français. Les principaux quotidiens nationaux sont, à droite, Le Figaro, au centre-gauche, Le Monde, et à gauche Libération, fondé en 1973 sous l’égide de Jean-Paul Sartre. Enfin, les mensuels d’information incluent notamment Le Monde diplomatique, fondé en 1954 par Hubert Beuve-Méry, qui fut aussi le fondateur du quotidien du soir Le Monde. Théoriquement libre, la pleine indépendance de la presse écrite s’est heurtée aux limites fixées par la création d’oligopoles de journaux proches du pouvoir. Pour des raisons historiques, les journalistes français qui détiennent une carte de presse bénéficient d’une fiscalité particulière. Cette mesure a été renouvelée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour des raisons économiques, l’État aidant de cette manière les entreprises de presse dont la santé financière ne permettait pas de rémunérer suffisamment les journalistes.

Cette réduction constitue une niche fiscale. En France, aucun diplôme précis n’est indispensable pour devenir journaliste. Rone Tempest, Culture – Edith Cresson’s Answer to TV Spoof: Hush Puppet! France’s brutally frank premier says her caricature on one of the nation’s most popular shows is sexist, unfair. Annie Collovald,  Le Bébête Show, idéologie journalistique et illusion critique , Politix, 1992, vol. Augustin Scalbert et David Servenay, Dasquié en garde à vue: tes sources ou la taule! CEDH, Financial Times LTD et autres c.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.