Il était une fois… le western européen : 1901-2008 PDF

199 km de la il était une fois… le western européen : 1901-2008 PDF sud-est de l’île principale de l’Australie, dont il est séparé par le détroit de Bass. L’île s’étend sur 364 km du nord au sud et 306 km d’ouest en est. L’État est nommé d’après l’explorateur néerlandais Abel Tasman, qui fut le premier Européen à apercevoir l’île le 24 novembre 1642.


Antonio van Diemen, le gouverneur des Indes orientales néerlandaises. Le nom fut plus tard raccourci en Van Diemen’s Land par les Britanniques. Article détaillé : Histoire de la Tasmanie. Article détaillé : Géologie de la Tasmanie.

Lors de la dernière glaciation, l’île aurait été rattachée au continent. La remontée des eaux qui s’est produite voilà 10 000 ans l’en aurait à nouveau séparée. La majeure partie de l’île est composée de la remontée, au Jurassique, de dolérite à travers d’autres roches. La Tasmanie est la région contenant le plus de dolérite sur Terre, avec un certain nombre de montagnes et de falaises formées de ce type de roche.

Le plateau central et le sud-est de l’île sont constitués de dolérite. Les régions de quartzite et de dolérite en haute montagne montrent des traces de glaciations, et la majeure partie des anciens sols glaciaires d’Australie se trouvent sur le plateau central et au sud-ouest de la Tasmanie. Le mont Cradle, un autre pic en dolérite, par exemple, était un nunatak. Une photo des quatre derniers Aborigènes de Tasmanie prise dans les années 1860. Truganini est assise sur la droite. Les premiers habitants de Tasmanie étaient les Aborigènes de Tasmanie dont la présence est attestée depuis environ 35 000 ans dans la région qui deviendra plus tard une île.

Les Aborigènes de Tasmanie étaient divisés en neuf groupes ethniques. Lors de la colonisation britannique en 1803, la population indigène était estimée entre 5 000 et 10 000 personnes. Certains indices laissent supposer que la dernière survivante fut une autre femme, Fanny Cochrane Smith, qui était née à Wybalena et qui est morte en 1905. Le premier Européen à apercevoir l’île fut le Néerlandais Abel Tasman le 24 novembre 1642. En 1798, avec George Bass, le navigateur Matthew Flinders fit le tour de la Tasmanie prouvant ainsi qu’il s’agissait bien d’une île.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.