Histologie dentaire PDF

Cet article est une ébauche concernant la médecine. Les tissus du parodonte se combinent pour former un groupe actif et dynamique de tissus de soutien. Bien qu’utile actuellement, cette première description est trop limitative histologie dentaire PDF donc à revoir et à compléter par des experts en la matière.


Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 20 juillet 2018 à 09:43. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. L’émail est la partie externe de la couronne des dents.

Cette substance, qui recouvre la dentine, est la plus dure et la plus minéralisée de l’organisme. La couleur de l’émail va du jaune au gris clair. L’émail varie en épaisseur sur la surface de la dent. Chaque prisme minéralisé de 4 à 8 µm de diamètre traverse l’émail, de la jonction émail-dentine jusqu’à la surface de la dent. Ces prismes sont des cristaux d’hydroxyapatite entourés par une gaine de nature organique, imbriqués les uns dans les autres. En coupe transversale, ils ressemblent à un trou de serrure, avec la partie supérieure orientée vers la couronne de la dent et la base orientée vers la racine.

La disposition des cristaux à l’intérieur de chaque prisme est très complexe. Tomes influent tous les deux sur la forme des cristaux. Les cristaux d’émail de la tête du prisme sont orientés parallèlement au grand axe de ce dernier alors que ceux de la base divergent légèrement du grand axe. L’arrangement dans l’espace des prismes d’émail est compris plus clairement que leur structure interne. Les prismes d’émail sont situés en rang le long de la dent, et à l’intérieur de chaque rang, le grand axe du prisme est généralement perpendiculaire à la dentine sous-jacente.

La zone située autour du prisme d’émail est constituée d’émail interprismatique. La limite où les cristaux d’émail prismatique et les cristaux d’émail interprismatique se touche est appelée gaine prismatique. Formées par la variation du diamètre des prolongements de Tomes, ces bandes attestent de la croissance de l’émail de façon similaire aux anneaux de croissance d’un arbre. Les perikymaties sont des sillons peu profonds correspondants à la ligne formée par les stries de Retzius à la surface de l’émail. Coupe montrant une dent en développement.

La formation de l’émail fait partie du processus global de formation d’une dent. 4 µm par jour, débutant au niveau de la future localisation des cupsides de la dent, au 3e ou 4e mois de grossesse environ. Lors du stade sécrétoire, les améloblastes sont des cellules polarisées en forme de colonne. Les protéines de l’émail sont produites au niveau du reticulum endoplasmique granuleux de ces cellules, puis relâchée dans le milieu extracellulaire où elles forment ce que l’on appelle la matrice de l’émail.

Cette matrice sera alors partiellement minéralisée par une enzyme, la phosphatase alcaline. Lors de la phase de maturation, les améloblastes transportent des substances utilisées dans la formation de l’émail. L’aspect le plus notable de cette phase au niveau tissulaire est que ces cellules deviennent striées, ou ont une bordure ondulée. Les protéines utilisées pour le processus final de minéralisation composent la majorité du matériel transporté. Après la phase de maturation, mais avant que la dent apparaisse dans la bouche, les améloblastes se décomposent. Par conséquent l’émail, contrairement à la plupart des autres tissus du corps, n’a aucun moyen de se renouveler. Après une destruction de l’émail par action des bactéries ou par blessure, ni l’organisme, ni le dentiste ne pourront réparer le tissu de l’émail.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.